Gros Plan...

 
 
Image Fonds de dotation George Desvallières

01/04/2011Le fonds de dotation George Desvallières

Le fonds de dotation George Desvallières

Le 14 mars 2010 fut célébrer le 150e anniversaire de la naissance du peintre-soldat George Desvallières. A cette occasion, la petite fille de George Desvallières, Catherine Ambroselli de Bayer prit conscience de la nécessité de diffuser les œuvres de son grand père, tant auprès des amateurs d’art que du grand public. Le 25 décembre 2010 fut inauguré le fonds de dotation George Desvallières. Cette forme juridique est une création de la loi de modernisation de l’économie d’août 2008 : « Le fonds de dotation est une personne morale de droit privé à but non lucratif qui reçoit et gère, en les capitalisant, des biens et droits de toute nature qui lui sont apportés à titre gratuit et irrévocable et utilise les revenus de la capitalisation en vue de la réalisation d’une œuvre ou d’une mission d’intérêt général ou les redistribue pour assister une personne morale à but non lucratif dans l’accomplissement de ses œuvres et de ses missions d’intérêt général ». Le fonds de dotation allie donc la majorité des possibilités offertes par une fondation et la facilité de création d’une association.

George Desvallières est une personnalité exceptionnelle de la Grande Guerre. Bien que n’ayant jamais combattu en Meuse, son histoire est intimement liée au souvenir de la bataille de Verdun. En effet, George Desvallières fut choisi pour réaliser les vitraux de l’ossuaire de Douaumont, en 1927. En outre, il a réalisé une affiche promouvant sa construction et a assisté à l’inauguration.

I) La vie et l’œuvre de George Desvallières (1861-1950) :

George Desvallières est né à Paris, le 14 mars 1861. Il grandit dans un milieu familial baigné par l’art et la culture. En 1877, il devient l’élève de Jules-Elie Delaunay (1828-1891) et l’année suivante entre à l’Académie Julian. Sa rencontre avec Gustave Moreau, grande figure du symbolisme, est déterminante dans l’évolution de George Desvallières.

Autoportrait Desvallières

Autoportrait
1891
Huile sur toile
101 x 66,5 cm
Collection particulière

Après un court passage à l’Ecole des Beaux Arts, il installe, en 1882, son atelier rue Saint-Marc. Ses premières œuvres sont des portraits, puis il multiplie les tableaux traitant du thème de la mythologie. 

Nausicaa

Les Suivantes de Nausicaa et leurs jeux
vers 1898
Huile sur toile
215 x 420 cm
Musée départemental de l’Oise

En 1905, un tournant s’opère avec son retour à la foi. Les sujets religieux prennent de plus en plus de place dans ses œuvres. En dehors de sa propre production, il décide d’aider l’émergence de jeunes peintres ayant des difficultés à faire accepter leur art. Pour remplir ce noble but, il participe à la création, en 1904, du salon d’automne. En 1912, il offre une fenêtre d’exposition aux tenants du Fauvisme et du Cubisme. A la déclaration de guerre, bien qu’âgé de 53 ans, il se porte volontaire. Placé, à titre provisoire, à la tête du 6e Bataillon de Chasseurs Alpins, il y est confirmé, le 15 février 1915. Il combat notamment sur le front des Vosges. Lors d’un accrochage en première ligne, il frôle la mort. A partir de cet instant, il formule le vœu de ne peindre plus que des sujets religieux. 

Christ Desvallières

Christ à la colonne
1910
Huile sur toile
161 x 149 cm
Paris, musée d’Orsay

Au terme des hostilités, toujours soucieux d’assister les jeunes talents, il prend part à la fondation des Ateliers d’art sacré. George Desvallières continue de réaliser des œuvres personnelles mais s’attèle à un nouveau domaine, celui des grands travaux de décoration d’églises. Pourvu de nombreuses fonctions et titres, il travaille jusqu’au terme de sa vie, le 4 octobre 1950.

Jesus Desvallières

Jésus console les filles de Jérusalem
1934-1935
Huile sur toile
124 x 125 cm
Eglise du Saint Esprit, Paris

II) L’actualité de George Desvallières :

Le fonds de dotation doit soutenir, en apportant des financements, les différentes initiatives de Catherine Ambroselli de Bayer. Depuis 1995, elle a entrepris un important travail de compilation et de classement d’archives sur l’ensemble du déroulement et de la vie de son grand-père.

Suite à la publication et au succès de l’ouvrage George Desvallières et le Salon d’Automne traitant de la période profane de George Desvallières, elle prépare deux autres livres sur la traversée de la Grande Guerre et la création des Ateliers d’art sacré.

Catherine Ambroselli de Bayer est également responsable de l’élaboration du Catalogue raisonné. Depuis septembre 2010, elle dispose de la contribution d’Andreas Narzt, historien d’art, spécialiste de la peinture européenne des XIXe et XXe siècles. Près de 1800 œuvres ont déjà été répertoriées. Dans le but de tendre vers l’exhaustivité, tous les collectionneurs sont invités à signaler leurs peintures, œuvres sur papier et documents à l’adresse suivante : catrais.georgedesvallieres@gmail.com.

Enfin, les apports du fonds de dotation peuvent laisser espérer la concrétisation de nombreux autres projets, notamment ceux en lien avec le centenaire de la Grande Guerre.

Contact :

Fonds de dotation George Desvallières
Madame Ambroselli de Bayer
Mail : catrais.georgedesvallieres@gmail.com

Priscilla de Bayer Hornus, arrière-petite-fille de George Desvallières, anime depuis le 15 octobre 2010, un excellent site, duquel sont tirées toutes nos informations : www.georgedesvallieres.com. Il permet de visualiser une soixantaine d’œuvres de l’artiste.

Article écrit par Romain Sertelet

Crédit Photo : © George Desvallières

 

Acteurs

Une forêt d’exception 
05/10/2018 Une forêt d’exception 

Documentaire de Canopé

Lire la suite...
LES MESSAGERS DU CENTENAIRE
11/01/2019 LES MESSAGERS DU CENTENAIRE

Acteurs

Lire la suite...
Le centre social et culturel de Stenay
29/11/2018 Le centre social et culturel de Stenay

Structure sociale et culturelle

Lire la suite...
Marko
22/10/2018 Marko

Dessinateur; Grande Guerre, 1914-1918; Les Godillots; Salon du livre; 14-18 Meuse

Lire la suite...