Zoom sur...

Image Carspach, un « Pompéi » de la Guerre

14/10/2014Carspach, un « Pompéi » de la Grande Guerre en Alsace

Site du Mois - Octobre 2014 

Carspach, un « Pompéi » de la Grande Guerre en Alsace 

En 2007, lors de travaux d'aménagement routier réalisés par le Conseil général du Haut-Rhin dans la région d'Aspach, une découverte exceptionnelle pour l'archéologie de la Grande Guerre a été réalisée. La galerie Kilian de Carspach (Kilianstollen) a été mise à jour et des équipes du Pôle d'Archéologie Interdépartemental Rhénan ont été chargées de mener des fouilles.

Le Kilianstollen, une galerie allemande de la Première Guerre mondiale

A la fin de l'année 1915, les troupes allemandes entreprennent d'importants travaux sur le flanc de la colline du Lerchenberg à quelques mètres de leur première ligne de défense. Un abri souterrain pouvant accueillir près de 500 soldats est alors construit à une profondeur située entre 3,5 et 6 mètres.

Carspach

Cette galerie permet aux soldats allemands de se reposer et de s'y abriter lors du feu d'artillerie française. Le Kilianstollen comporte une quinzaine d'accès et de nombreux escaliers pour assurer la liaison avec l'extérieur. Des lits superposés, des banquettes en bois sont également installés pour le repos des soldats. La galerie est chauffée par des poêles à bois, alimentée en électricité et probablement raccordée au téléphone. Un système de plancher permet l’écoulement des eaux d’infiltration.

Le bombardement du 18 mars 1918

KilianstollenL'artillerie allemande pilonne au matin du 18 mars 1918 les lignes françaises avec des obus à gaz. Après une préparation minutieuse de l’opération, l’artillerie française réplique l'après-midi, concentrant ses tirs sur l’Ouvrage Bulgare où se situe le Kilianstollen.

Pendant le pilonnage, une grande partie de la 6ème Compagnie du 94ème Régiment d'Infanterie de Réserve (Reserve-Infanterie-Regiment 94) s'y réfugie. Vers 13h30, la partie sud s'effondre sur près de 60 mètres : 34 soldats sont ensevelis, 10 sont blessés.

Dès la tombée de la nuit, une opération de sauvetage est organisée. Deux survivants sont retrouvés mais ils trouveront la mort des suites de leurs blessures quelques jours plus tard. Treize corps sont évacués. Initialement inhumés à Wittersdorf (Haut-Rhin), ils seront déplacés dans le cimetière militaire d’Illfurth en 1920. L'accès difficile à la galerie et la poursuite des combats interrompent les recherches. Le 4 avril 1918, le régiment est envoyé au Mont-Kemmel et les recherches sont définitivement arrêtées.

Afin de rendre hommage aux soldats, plusieurs monuments sont érigés successivement. Dès 1918, un panneau, aujourd'hui disparu, portant les noms des victimes, est érigé sur le lieu du drame. Un bloc en calcaire puis une croix en grès inaugurée en 1962 rendent également un hommage aux victimes.

Une incroyable étude archéologique

Ce site a été redécouvert lors de travaux réalisés sous la maîtrise d'ouvrage du Conseil général du Haut-Rhin. Des sources historiques et un monument commémoratif indiquaient la présence d’une galerie souterraine dénommée Kilianstollen (Galerie Kilian).

Kilianstollen

En 2007, un diagnostic archéologique est réalisé par le Pôle d’Archéologie Interdépartemental Rhénan (PAIR) et permet d’identifier les vestiges de tranchées allemandes et un escalier d’accès. En octobre 2010, la découverte de planches de bois est suivie d'une fouille qui permet le dégagement d’une galerie en bois extrêmement bien conservée.

Kilianstollen

La fouille archéologique de ce site exceptionnel, est menée par le PAIR du 13 septembre au 10 novembre 2011. Au bout de quelques jours de recherches, les corps des disparus sont retrouvés. L’année 2012 est consacrée à l’étude anthropologique et au traitement de l’important mobilier retrouvé sur les soldats ou dans le Kilianstollen. Une analyse archéo-anthropologique des restes osseux et dentaires est menée et permet d’identifier dix-huit défunts sur vingt et un avec certitude. La découverte de ce site militaire revêt un intérêt pluridisciplinaire exceptionnel de par la richesse des découvertes, par la conservation de la galerie et par sa non-transformation depuis son enfouissement en 1918.

Par Jean-Bernard LAHAUSSE

Pour aller plus loin : http://www.14-18kilianstollen.eu/

Septembre 2014 Novembre 2014

Monument du Grand Couronné

Site

du

Mois

Historimage

Monument du
Grand Couronné
 Historimage
Sainte-Geneviève Neuvy-sur-Barangeon

Crédit Photo : © Pôle d'Archéologie Interdépartemental Rhénan

 

L’espace Grande Guerre

La Flamme de la paix à Brillon en Barrois
11/11/2018 La Flamme de la paix à Brillon en Barrois

Reportage photos

Lire la suite...
Dédicace de Régis Hector
16/09/2018 Dédicace de Régis Hector

Dédicace de BD

Lire la suite...
Des Voix de Femmes dans la Mêlée 1914-1918
03/11/2018 Des Voix de Femmes dans la Mêlée 1914-1918

Lecture publique

Lire la suite...
MEMORIAL DAY – JOUR DE MEMOIRE AMERICAINE
04/05/2018 MEMORIAL DAY – JOUR DE MEMOIRE AMERICAINE

Le Memorial Day est un jour de congé officiel aux États-Unis.

Lire la suite...