Zoom sur...

Image Cérémonie du Blé aux Invalides

11/09/2011Cérémonie du Blé à la Borne de Terre Sacrée de Saint-Louis des Invalides

I) Rappel historique sur les Bornes de la Terre Sacrée :

A l’origine des Bornes de Terre Sacrée, se trouve la personnalité du sculpteur et céramiste, Gaston Deblaize. Ce dernier fut profondément marqué par son expérience de la Grande Guerre au sein du 356e R.I., notamment au Tunnel de Tavannes, où une grande partie de ses camarades disparait. En 1927, en pèlerinage sur les lieux du drame, il regrette profondément qu’aucun hommage ne soit rendu aux soldats disparus et privés de sépulture, qu’il désigne ainsi : « Ceux dont la sépulture est faite de terre meurtrie… ». Pour y remédier, il élabore une Borne contenant de la terre de 12 champs de batailles du front occidental : Aisne, Flandre, Lorraine, Marne, Somme, Verdun, Belgique et Yser. Entre 1927 et 1932, six Bornes sont déposées à : Arlington (USA), Saint-Louis des Invalides (Paris), au récif de Guernic (presqu’île de Quibron), Cinq-Mars-la-Pile (Tours), Vignola (Corse) et Meures (Haute-Marne, lieu de résidence de Gaston Deblaize).

Borne de Terre Sacrée aux Invalides

Borne de la Terre Sacrée de Saint-Louis des Invalides

Cette dernière est particulière puisqu’elle est entourée d’un massif, constitué à l’aide de Terre Sacrée. En novembre de chaque année, accompagné d’anciens camarades de guerre, Gaston Deblaize sème du blé sur ce massif. Récolté début juillet, une gerbe est ensuite déposée au pied de chacune des Bornes de Terre Sacrée. La symbolique de cette opération est très forte, il s’agit du reflet dans la paix de la solidarité dont ont fait preuve les Poilus dans les tranchées.

Inauguration des Bornes de Terre Sacrée

Georges Deblaize, lors de l’inauguration de la Borne de Terre Sacrée de Meures, en 1932

L’objectif final de Gaston Deblaize était l’installation d’une telle Borne dans chacun des départements français. Cependant, sa mort, en 1935, donne un coup de frein à son œuvre. La septième Borne était destinée à l’Algérie. Finalement sa veuve, Renée Deblaize l’offre à l’association des anciens du 356e R.I., qui l’installe au bois le Prêtre.

II) Renaissance des cérémonies des Bornes de la Terre sacrée :

Après la seconde guerre mondiale, les Bornes tombent dans l’oubli. En 1991, Renée Deblaize décède à son tour, et est inhumée aux côtés de son mari, à Meures. Une partie de l’assistance se rendant aux funérailles et passant devant la Borne de Terre Sacrée de Meures, se remémore toute sa symbolique et décide de la faire revivre. Grâce à l’aide de l’association des Fils des Tués, le blé est à nouveau semé. Des cérémonies en petits comités sont organisées pour la réception des gerbes sur tous les lieux d’implantation de Bornes de Terre Sacrée, sauf à Arlington.

III) La cérémonie de la Borne de Saint-Louis des Invalides :

Depuis 1992, la cérémonie de réception de la gerbe de blé, à la Borne de Saint-Louis des Invalides, se déroulait chaque 15 août. Toutefois, depuis 2010, cette cérémonie a obtenu une reconnaissance officielle et a été déplacée au deuxième dimanche de septembre. En 2011, elle se tiendra le dimanche 11 septembre. Elle débutera à 11 heures par un office religieux à la cathédrale des Invalides, rendant hommage aux « Morts pour la France ». En présence de nombreux porte-drapeaux, du préfet directeur général de l’ONAC, Rémy Enfrun et du général Combette, la sonnerie aux morts retentira. L’assistance suivra ensuite le parcours de la gerbe de blé de Meures vers la Borne de Saint-Louis des Invalides. La cérémonie s’achèvera pour 13 heures. Cette année ayant été marquée par la disparition des deux derniers poilus, de nationalités américaine et australienne, les représentants de ces nations en France ont été contactés.

IV) Projets autours des Bornes de Terre Sacrée :

L’association île de France Paris de la Fédération Nationale des Fils des Morts pour la France, fait montre d’un très grand dynamisme pour favoriser la mémoire des Bornes de Terre Sacrée. Pour l’année 2011, une gerbe devrait parvenir jusqu’à Arlington.

Rue Gaston Deblaize

Rue Gaston Deblaize à Pont-à-Mousson

Le 17 septembre 2011, à 9 heures 30, à Pont-à-Mousson sera inaugurée une rue « Gaston Deblaize ». Enfin, avant la mort de Gaston Deblaize, une gerbe de blé était envoyée au président de la République. Cette initiative devrait renaître avant le centenaire de 2014.

Par Romain SERTELET

Contact :

Jean-Marie Dirand et Francis Fugen
Mail : atelier@gastondeblaize.fr

 

L’espace Grande Guerre

Deux soldats de la Grande Guerre
18/11/2019 Deux soldats de la Grande Guerre

Archives familiales

Lire la suite...
Pass Lorraine 2019
18/05/2019 Pass Lorraine 2019

Pass touristique

Lire la suite...
Les églises et la guerre 14-18
08/03/2019 Les églises et la guerre 14-18

Exposition

Lire la suite...
Les décorations françaises
08/04/2019 Les décorations françaises

Article

Lire la suite...