Zoom sur...

Image La statue de Roland Garros à la Réunion

23/05/2015La statue de Roland Garros à la Réunion

Site du Mois - Mai 2015 

La statue de Roland Garros à la Réunion 

Cette statue, œuvre du sculpteur Etienne Forestier, représente Roland Garros appuyé sur une hélice, en référence à son rôle d’aviateur durant la Grande Guerre. D'abord exposée à Paris, elle fut installée à La Réunion sur l'esplanade du Barachois (sur le front de mer), le 25 avril 1926.

Statue GarrosUn monument à la mémoire d’un enfant du pays

Né le 6 octobre 1888 à Saint-Denis de la Réunion, Roland Garros fût le premier aviateur à traverser la Méditerranée, reliant Fréjus à Bizerte (Tunisie), le 23 septembre 1913. Engagé volontaire en 1914, il remporta trois victoires aériennes en 1915 grâce au dispositif de tir à travers l’hélice qu’il avait conçu.

Une inscription faisant référence à plusieurs étapes de sa vie est gravée sur le socle de la statue : « Roland Garros aviateur, Officier de la légion d’honneur, décoré de la croix de guerre. Né à Saint-Denis de la Réunion le 6 octobre 1888. Tombé au champ d’honneur à Vouziers le 5 octobre 1918. Initiateur du combat aérien en 1913. Inventeur du tir à travers l’hélice. Fit en 1913 la traversée historique de méditerranée sans flotteurs sans convoi et d’un seul coup d’aile de Fréjus à Bizerte. »

Un monument aux nombreuses citations

Le socle porte, sur ses autres faces, des citations relatives aux faits d’armes héroïques de Roland Garros, de Georges Clémenceau et du général Gouraud.

Le 18 avril 1915, Roland Garros fut fait prisonnier par les allemands et réussit à s’évader le 15 février 1918. Promu Officier de la Légion d’Honneur, il exigea de revenir au front alors que Clemenceau lui proposa d’être conseiller auprès de l’Etat-major. Des citations du général Gouraud et de Georges Clemenceau font référence à cet épisode de sa vie de soldat. « Ordre général numéro 1422 (27 octobre 1918). Le général commandant la IVe armée cite à l’ordre de l’armée le lieutenant Garros Rolland, Adrien Georges, du 27ème bataillon de chasseur à pied, détaché à l’escadrille SPA 26. Brillant soldat, modèle de courage et d’énergie, pilote incomparable revenu au front après s’être évadé des camps allemands ou trois ans de captivité avaient ruiné sa santé. A livré dès son arrivée en escadrille les plus durs combats attaquant seul les patrouilles entières ennemies, le 2 octobre 1918, a abattu son adversaire choisi dans un groupe de 7 avions. », signé Gouraud.

« Le Président du Conseil, Ministre de la Guerre. Arrêté : Est inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur pour officier GARROS Roland, Adrien, Georges, lieutenant d’infanterie active dont le nom est symbole de bravoure et de modestie. A mis au service de la Patrie ses admirables qualités d’intelligence, d’audace et d’habileté professionnelle. Tombé aux mains de l’ennemi a gardé intactes sa confiance, son énergie et son indéfectible volonté à échappé aux allemands dans des circonstances qui jettent un nouvel éclat sur son nom », signé Georges Clemenceau.

Le 5 octobre 1918, Roland Garros effectua une patrouille avec le capitaine de Sevin et engagea un combat avec des FOKKER allemands. Victime d’une défaillance de son système de tir, il fut abattu par les chasseurs adverses et s’écrasa sur un territoire de la commune de Saint-Morel. Il fut inhumé le 6 octobre au cimetière de Vouziers. La citation suivante fait également référence à la fin de sa vie. « Citation à l’ordre de l’armée. Le lieutenant Garros Roland, Adrien, Georges, du 27ème bataillon de chasseur à pied, pilote de l’escadrille SPA 26, officier pilote d’une énergie et d’un courage admirables. Le 5 octobre s’est porté à l’attaque de plusieurs groupes d’avions ennemis. A fini par succomber héroïquement au cours d’une lutte par trop inégale se donnant tout entier la veille de la victoire à sa patrie qu’il avait déjà si bien servie en apportant à sa défense le concours de ses recherches et les lumières de son esprit. Laisse à la France la gloire la plus pure à transmettre avec son nom à toutes ses générations futures. Le général commandant la IVe armée Gouraud »

Avril 2015 Juin/Juillet 2015

Aux Eparges

Site

du

Mois

Camp de la vallée Moreau 

Oeuvre de
Georges Paul
Leroux
 Camp de la
vallée Moreau
Château de
Versailles
 Vienne-le-
Château
 

Copyright : www.aerosteles.net

 

L’espace Grande Guerre

Deux soldats de la Grande Guerre
18/11/2019 Deux soldats de la Grande Guerre

Archives familiales

Lire la suite...
Pass Lorraine 2019
18/05/2019 Pass Lorraine 2019

Pass touristique

Lire la suite...
Les églises et la guerre 14-18
08/03/2019 Les églises et la guerre 14-18

Exposition

Lire la suite...
Les décorations françaises
08/04/2019 Les décorations françaises

Article

Lire la suite...