Zoom sur...

Image Monument de Bapaume

09/09/2013Monument à la mémoire des députés Tailliandier et Briquet à Bapaume

Site du Mois – Septembre 2013 

Monument à la mémoire des députés Tailliandier et Briquet à Bapaume 

Des députés-soldats morts dans l’explosion de l’Hôtel de ville à Bapaume

Albert TailliandierAlbert Tailliandier est né le 28 avril 1875 à Fresnoy-en-Gohelle (Pas-de-Calais). Il arrive dans une famille où la politique est très présente. Son père, Henri, fut député du Pas-de-Calais pendant une vingtaine d’année.

Albert Tailliandier

Raoul Briquet voit le jour la même année, le 4 novembre à Douai d’un père greffier à la Cour d’Appel.

Tous deux, après de brillantes études secondaires, s’inscrivent à la faculté de droit de Paris. Ils acquièrent le grade de docteur en droit des sciences politiques et économiques pour Albert et des sciences sociales pour Raoul. Albert devient rapidement avocat à Paris tandis que Raoul plaide au barreau d’Arras puis à Béthune. Ils travaillent tous deux sur les questions sociétales et sociales.

En 1909, Briquet devient conseiller général du canton de Vimy puis est élu député en mai 1910. Le début de la carrière politique d’Albert est marqué par le décès de son père, le 28 avril 1914, lendemain du premier tour des élections législatives à Arras (2ème circonscription). Il remplace son père au pied levé et est élu à la majorité. Il lui succède également à la mairie de Fresnoy-en-Gohelle.

Raoul BriquetLorsque la guerre survient, Raoul, adepte des thèses de Jean Jaurès, rejoint son régiment, le 84ème RI au grade de lieutenant. Il devient ensuite capitaine et commande une compagnie du 412e RI.

Raoul Briquet

Albert, lui, est affecté en tant que sergent au 5e RIT puis au 8e RIT au grade de sous-lieutenant. Il prend part à la bataille de Verdun, notamment sous les bombardements au fort de Moulainville.

Les deux hommes concilient leur mandat de député avec leurs devoirs de combattant effectuant les navettes entre les tranchées et la Chambre. Auteurs de nombreux rapports, leurs avis sont très écoutés. Albert travaille pour la loi sur les dommages de guerre. Raoul, vice-président de la commission de l’armée, planche sur les questions militaires.

Le 25 mars 1917, Albert Tailliandier et Raoul Briquet se rendent à Bapaume récemment libérée par les troupes du Commonwealth. Les deux députés du nord de la France viennent annoncer un soutien financier aux habitants du Pas-de-Calais.

Neuf jours après la libération de Bapaume, ils dorment à l’hôtel de ville, durant la nuit du 25 au 26 mars. La trentaine de résidants de la mairie ignore qu’une bombe, enterrée dans la cave du bâtiment, est munie d’un détonateur à retardement.

Monument de Bapaume

Dans la nuit, l’acide, qui avait commencé son œuvre de destruction depuis près de dix jours, brise le fil du système de détonation, en même temps que les rêves des occupants de la mairie de Bapaume. Dans Orages d’Acier, Ernst Jünger évoque l’explosion de Bapaume. Il qualifie les bombes à retardement d’ « œufs diaboliques » : « enterrées au fond de la cave […] l’acide rongeait pendant des semaines la cloison métallique et amorçait la bombe ».

A la mémoire des députés Tailliandier et Briquet

Soldats australiens fouillant les ruines de la mairie de BapaumeL’explosion a réduit l’édifice en ruines. L’alerte est rapidement donnée et des troupes de secours accourent sur les lieux du drame.

Soldats australiens fouillant les ruines de la mairie de Bapaume

Vingt-un corps sont retirés des décombres : les deux députés nordistes et dix-neuf Australiens.

Aucun hommage particulier n’est rendu aux victimes et ce n’est qu’en 1924 qu’une souscription est ouverte par l’Union Nationale des Combattants (UNC) pour offrir un monument en l’honneur des deux députés. L’appel est relayé dans la presse par Emile Poiteau et un comité de souscription, présidé par le député du Pas-de-Calais Louis de Diesbach, est créé.

BapaumeLes fonds réunis proviennent de la Chambre des députés (20.000 francs), de la population de Bapaume (3.000 francs) et de nombreux conseils municipaux du département qui votent une contribution.

Œuvre du sculpteur Auguste Lesieux, le monument est officiellement inauguré, le 16 juin 1935. L’édifice est un bas-relief en marbre de Carrare d’une hauteur de 3,50 mètres et d’une largeur de 2 mètres. Au centre de l’œuvre, une femme, représentant la France, pose ses mains sur deux médaillons où figurent les portraits des deux députés.

Inauguration de la plaque en mémoire aux 19 australiens à Bapaume le 26 mars 2011Au dessus de sa tête, le mot « Paix » (« PAX ») est gravé en lettres majuscules tandis qu’elle se tient debout sur un socle portant l’inscription « La France aux deux députés du Pas-de-Calais tués dans l’explosion de l’Hôtel de la ville de Bapaume le 25 mars 1917 ».

Au sujet des dix-neuf Australiens, la démarche fut beaucoup plus longue et ce n’est que le 26 mars 2011, lors du 94e anniversaire des événements, qu’un hommage leur fut rendu. L’initiative en revient à Philippe Drouin, secrétaire de l’Office de Tourisme du Seuil de l’Artois (Cf. Les Australiens tombés pour libérer Bapaume, enfin honorés, 16/05/2011).

Inauguration de la plaque en mémoire aux 19 australiens à Bapaume le 26 mars 2011

Pour aller plus loin :

http://memoiresdepierre.pagesperso-orange.fr/alphabetnew/b/bapaumebriquet.html

Par Jean-Bernard LAHAUSSE et Romain SERTELET

Juillet/
Août 2013 
 Octobre 2013

Fontaine Duroc

Site

du

Mois

A bas la guerre

Fontaine
Duroc 
 Monument des
mutins russes 
Pont-à-Mousson La Courtine

Crédits Photos : Médaillon de Albert Tailliandier / Médaillon de Raoul Briquet / Vue du Monument de Bapaume / Recherches effectuées par les Australiens après l’explosion / Monument à la mémoire des deux députés / Inauguration de la plaque aux 19 Australiens - © Ville de Bapaume

 

L’espace Grande Guerre

Parcours de Mémoire du Val d'Ornois
11/09/2017 Parcours de Mémoire du Val d'Ornois

Parcours de Mémoire

Lire la suite...
Images interdites
05/04/2017 Images interdites

Exposition

Lire la suite...
Champneuville
14/04/2017 Champneuville

Brochure

Lire la suite...
Mémorial national du Canada de Vimy
17/03/2017 Mémorial national du Canada de Vimy

Monument

Lire la suite...