Lieux et visites

Image Cimetière militaire allemand de Consenvoye

15/03/2018Cimetière militaire allemand de Consenvoye

A vingt kilomètres au nord-ouest de Verdun, face de la Meuse, se trouve le cimetière allemand de Consenvoye.

L’aménagement de cette nécropole de regroupement débute deux ans après la guerre. En 1920, les autorités françaises décident que les soldats de l’armée allemande tombés au combat entre Verdun et Stenay entre 1914 et 1918, sur les rives gauche et droite de la Meuse, y seraient enterrés de manière provisoire.

 

(Le cimetière après la Première Guerre mondiale, ©VDK)

(Le cimetière après la Première Guerre mondiale, ©VDK)

 

En 1943, le service officiel des sépultures militaires allemandes, exhume et transfère à Consenvoye 6000 corps qui étaient inhumés dans les cimetières de la vallée de la Meuse et en Argonne. Les tombes sont également regroupées : à ces emplacements, d’épaisses croix de schiste remplacent les croix individuelles, mais la fin de la Deuxième Guerre mondiale empêche l’achèvement de ces travaux. Dans les années 1970, les tombes individuelles retrouvent un emplacement particulier, les anciennes croix en bois sont remplacées par des croix en métal et des plaques sont installées au sol sur lesquelles figurent les identités des soldats quand elles sont connues.

Aujourd’hui, passé le portillon d’entrée en fer forgé, un sas dont les murs et le sol ont aussi été réalisés en grès rose, délimite spatialement le cimetière qui le surplombe. A gauche du portillon se trouve la trappe contenant le registre des visiteurs. En face du portillon, une plaque en fonte comporte cette inscription « Auf diesem Soldatendfriedhof ruhen 11148 deutsche Soldaten / 1914-1918 / Dans ce cimetière militaire reposent 11148 soldats allemands ». A côté, une plaque a été inaugurée en 2014, « à la mémoire des 62 soldats de l’armée austro-hongroise et unités de landwehr qui reposent en ce lieu ».

 

 (Plaque austro-hongroise, ©Mission Histoire)

(Plaque austro-hongroise, ©Mission Histoire)

 

Sur la partie haute du cimetière se trouve l’ossuaire. Dans sa partie centrale, 27 plaques en métal noir ont été apposées sur un muret en grès rose. Au centre de ce dernier, une plaque rectangulaire en métal noir rend hommage, en allemand et en français, à la venue d’Helmut Kohl et de François Mitterrand en 1984. L’ossuaire est végétalisé avec du cotonéaster, de la potentille et des rosiers rouges, et est ornementé avec des croix latines empâtées en pierre de taille noire, regroupées par 2, 3 ou 5.

Au total, 11 083 Allemands, 1 Russe, 62 Austro-hongrois reposent dans ce cimetière : 8609 en tombes individuelles et 2537 dans les tombes collectives.

 

 (Plan du cimetière, 1986, ©VDK)

(Plan du cimetière, 1986, ©VDK)

 

De par sa puissante valeur commémorative franco-allemande (rencontre Kohl-Mitterrand de 1984, Merkel-Hollande de 2016), en lien direct avec les événements historiques de la bataille de Verdun 1916, le cimetière de Consenvoye est un site funéraire unique sélectionné dans le dossier UNESCO des « Sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale (front ouest) »

Il fait partie de la série de 139 biens français et belge proposés à l’inscription sur l’ensemble du front occidental. Les sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale retenus témoignent d’un rapport nouveau à la mort du soldat – qui s’explique par le caractère industriel et total de cette guerre – dont résulte un nouveau culte des morts.

 

Lieux et visites

Les Forts de Douaumont et de Vaux
02/02/2015 Les Forts de Douaumont et de Vaux

Tarifs et horaires d'ouverture.

Lire la suite...
La statue de Clemenceau
29/03/2018 La statue de Clemenceau

Monument

Lire la suite...
Musée du Souvenir
17/04/2018 Musée du Souvenir

Musée

Lire la suite...