Lieux et visites

Image Le mémorial du 173ème R.I.

10/04/2014Le mémorial du 173ème Régiment d’Infanterie

Monument du Mois – Avril 2014 

Le mémorial du 173ème Régiment d’Infanterie 

Le 173e RI, de l’île de beauté au front occidental  

Formé le 16 avril 1913 à Nice, le 173e Régiment d’Infanterie est désigné pour tenir garnison en Corse à partir de septembre 1913. Occupant les casernes de Bastia, Ajaccio, Sartène-Bonifacio et Corte-Balagne, il est composé majoritairement de Corses est rapidement surnommé "le régiment des Corses".

A la mobilisation, il se dédouble et une partie de son effectif fournit l’encadrement des réservistes du 373e RI.

Une partie du 173e RI de Corse

Une partie du 173e RI de Corse

Le 9 août 1914, les quatre bataillons du 173e RI quittent l'île de beauté en embarquant à Ajaccio à destination de Marseille. Ils sont ensuite dirigés dès le 10 août 1914 par voie ferrée vers l'est de la France et se déploient le 15 août 1914 au sud-est de Nancy.

Mis à la disposition de la 2e Armée du général de Castelnau, le régiment connaît son baptême du feu le 20 août 1914 lors de la bataille de Dieuze (Meurthe-et-Moselle). Il participe ensuite à la bataille de la Marne dans le secteur de Revigny-sur-Ornain (Meuse).

Envoyée sur la rive gauche de la Meuse, l’unité s’accroche aux ruines du village de Malancourt et offre une résistance obstinée face aux assauts répétés des Allemands du 14 septembre au 23 novembre 1914.

Le régiment demeure en Meuse ou en Marne jusqu’en mai 1915, faisant la connaissance des tranchées du bois de Ranzières, des Eparges et du bois de la Gruerie. Après six mois en Champagne, les méridionaux ont rendez-vous à Verdun pour y écrire l’une de leurs plus belles pages de gloire.

Le régiment des Corses dans la fournaise de Verdun

Après avoir débarqué à Récicourt le 16 mai, le 173ème RI monte en ligne sur la cote 304 trois jours plus tard pour contenir les assauts ennemis. Le 29 mai 1916, après des jours de bombardements intenses, les bataillons corses résistent à deux violentes attaques. Leur belle tenue au feu leur vaut les félicitations du général Maud'Huy, commandant le 15e corps d'armée.

Jusqu’en octobre 1917, le régiment à la devise « Aio Zitelli » (« Allons enfants ! »), alterne les périodes de repos avec celles de combat, toujours dans le secteur de Verdun. Le 14 décembre 1916, les méridionaux sont engagés dans « une bataille dans la bataille » dont l’enjeu est la possession de la cote du Poivre. Le lendemain, chargeant avec élan et détermination, les combattants français gravissent les pentes de l’éminence et chassent la garnison allemande de son sommet. Pour leur participation à ce haut fait, les hommes du colonel Bizard, commandant du 173e RI, décrochent une élogieuse citation à l’ordre de l’armée.

Calvaire d’Esnes, au croisement des routes d’Avocourt, Malancourt et Esnes

Calvaire d’Esnes, au croisement des routes d’Avocourt, Malancourt et Esnes

Parti prenant dans la contre-offensive française d’août, le régiment se distingue à nouveau à l’occasion des durs affrontements des 20, 21 et 22 août 1917 sur la cote 344, obtenant une seconde citation à l’ordre de l’armée.

De tous les combats jusqu’au dernier jour

Après « l’Enfer de Verdun », si les fantassins du sud de la France restent en Lorraine jusqu’en juin 1918, ils séjournent dans un secteur bien plus calme, celui du Grand Couronné.

Képi du 173e RI

Képi du 173e RI

Le caractère critique de la situation française après le succès allemand de la seconde bataille du chemin des Dames, appelle à l’injection de troupes fraîches dans la bataille. Le 4 juin 1918, le « régiment des Corses » intègre le front de la 3e armée, devant Compiègne.

Une fois l’offensive allemande enrayée, le commandement français reprend l’initiative des opérations. Pressant les troupes allemandes épuisées et en partie démoralisées, les fantassins du 173e RI gagnent une troisième citation à l’ordre de l’armée pour leur rôle décisif dans l’attaque de Fresnoy-lès-Roye, le 26 août 1918. Enfin, à quelques jours de la signature de l’Armistice, le régiment « Aio Zitelli » conserve toute sa détermination et soutien une lutte acharnée du 7 au 18 octobre dans les décombres des fermes Bellecourt et Forte. Il y obtient sa quatrième citation.

Insigne du 173e RIA la fin de la guerre, le 173e R I. fait partie des régiments d’infanterie désignés pour occuper la Rhénanie.

Insigne du 173e RI

Le 14 juillet 1919, alors que l’essentiel de ses membres sont en occupation en Rhénanie, le chef de corps et le drapeau du 173e RI, orné des fourragères aux couleurs de la croix de guerre et de la médaille militaire, participent au défilé de la Victoire, sous l’Arc de Triomphe et sur les Champs Elysées à Paris.

L’année 1920 est marquée par les retrouvailles enthousiastes des soldats du 173e RI avec leur terre natale.

Un mémorial au 173e RI sur le champ de bataille de Verdun

Au dessus du village d’Esnes-en-Argonne, au carrefour des routes de Malancourt et Avocourt, s’élève le mémorial en hommage au 173e Régiment d’Infanterie.

Le mémorial au 173e RI

Ce régiment livre combat deux fois dans le secteur de Verdun durant la Grande Guerre. Il sera cité quatre fois à l’ordre de l’armée et décoré de deux fourragères.

Mémorial du 173e RI

Erigé par les anciens du 173e RI, le mémorial d’Esnes-en-Argonne est ceinturé de chaînes supportées par 4 obus. Une plaque apposée sur le mémorial porte l’inscription suivante : « A la mémoire des glorieux morts du 173e Régiment d’Infanterie tombés dans le secteur – Septembre à novembre 1914 – Mai à août 1916 ».

Sur les côtés du monument se trouvent les citations à l’ordre de l’armée reçues par le 173e RI.

Au pied du monument, on note la présence de l’insigne du régiment. L’écusson est composé d’une tour, d’un sapin et d’un châtaignier. Dans un triangle se trouvent la Corse et son emblème.

Inauguration en 2001

Au cours des années 2000, le mémorial a connu deux réfections avec le changement de la plaque et l’ajout de l’insigne du régiment « Aio Zitelli ».

Inauguration du monument en 2001

Ces restaurations ont été effectuées par l'Amicale des Anciens du Régiment, le Souvenir Français, l’association « La Corse dans la Grande Guerre 1914-1918 » et la collectivité territoriale de la Corse.

Par Jean-Bernard LAHAUSSE et Romain SERTELET

Mars 2014 Mai 2014

 Stèle des fusillés

Monument

du

Mois

Tombeau de Ginisty

Stèle des
fusillés Herduin
et Millant 
 Tombeau de
Monseigneur
Ginisty 
à Fleury-devant-
Douaumont 
 à l'Ossuaire de
Douaumont 

Crédits Photos : Une partie du 173e RI de Corse / Képi du 173e RI / Insigne du 173e RI - © Droits réservés
Calvaire d’Esnes, au croisement des routes d’Avocourt, Malancourt et Esnes - © Collection privée
Mémorial situé à Esnes - © Jean-Luc Kaluzko
Inauguration du monument en 2001 - © Le Corsica Blog

 

Lieux et visites

Willkommen in Fort Douaumont
21/03/2013 Willkommen in Fort Douaumont

Dauer des Besuches : etwa 45 Minuten.

Lire la suite...
Welcome to Fort Douaumont
21/01/2020 Welcome to Fort Douaumont

Duration : 45 minutes.

Lire la suite...
Welcome to Fort Vaux
21/01/2020 Welcome to Fort Vaux

Visite

Lire la suite...
Les Forts de Douaumont et de Vaux
21/01/2020 Les Forts de Douaumont et de Vaux

Tarifs et horaires d'ouverture

Lire la suite...