Lieux et visites

Image Le pont Pershing

01/09/2011Lieu du Mois - Septembre 2011 - Pershing Memorial Bridge - Le pont Pershing

Lieu du Mois - Septembre 2011 

Pershing Memorial Brigde - Pont Pershing de Dun-sur-Meuse 

1ère partie : à partir de 1931 

31 mai 1931 

Il est intéressant de noter à ce moment où les souvenirs du héros militaire de la nation sont cristallisés dans les nombreuses cérémonies s'inspirant de décoration day, qu'un nouveau type de mémorial permanent doit être consacré le 4 juillet de cette année à DUN sur MEUSE, (France), par la société de la cinquième division, en commémoration des efforts des officiers et des hommes de cette division à forcer le franchissement de la Meuse à cet endroit les 4 et 5 novembre 1918. Au lieu d'un puit de granit ou de type ordinaire, autre marqueur de champ de bataille, les survivants de la cinquième division ont choisi de perpétuer les activités de la division, dans un mémoire à la fois utile et décoratif.

Pont de Dun-sur-Meuse

Pont de Dun-sur-Meuse

Il se compose d'une élaboration du pont sur la Meuse à DUN et sera l'un des plus beaux monuments de la division dédié en France.

Balustrades de bronze sur les deux côté du pont, avec des dessins en son centre et plaques inscrites, rappellera aux citoyens Français et autres, qui traverserons le pont pour les années à venir, le passage de la Meuse, il y a quatorze ans sur un frêle pont de bateaux et à la nage sous le tir de mitrailleuses lourdes et des tirs d'artillerie, par des centaines de soldats Américains déterminés, portant le losange rouge de la 5ème division.

Le forçage de la traversée de la Meuse par la 5ème division a été caractérisé par le Général John PERSHING comme l'un des plus brillants exploits militaires de l'armée Américaine en France.

La conduite vers le nord jusqu'à la rive ouest de la MEUSE. La cinquième division a été une charnière sur laquelle la totalité de l'Armée Américaine tournait au cours des derniers mois mouvementés de la guerre.

Comme l'armée Américaine était considérée comme la charnière du front allié de la guerre, la cinquième division a été littéralement la charnière de la charnière.

Ponton Dun-sur-Meuse

Ponton érigé par le 7ème Régiment de Génie de la 5ème Division (passage de la 5ème)

Tout à coup, la division a été ordonnée pour faire face à la droite et traverser le fleuve entre DUN ET BRIEULLES, et chasser les Allemands de leur dernier bastion des hauteurs de Meuse, avec pour moteur le Major Général Hanson E.ELY, et derrière eux les deux brigades d'infanteries, la neuvième dirigée par le Général Joseph C.CASTNER et la dixième par le Général Paul B.MALONE, vallée inondée de la Meuse, le 4 novembre 1918.

La rapidité et l'audace des hommes du 7ème régiment de Génie pour la construction des ponts entre BRIEULLES ET DUN sous les tirs Allemands et bien que plusieurs fois détruits permit à un peloton d'infanterie de gagner l'autre rive (affaire Allword, médaille d'honneur du congrès) et de déloger l'ennemi afin de continuer la lutte sur la ligne de JAMETZ sur la rivière le Loison le 11 novembre 1918.

Les mots d'éloge du GENERAL PERSHING pour cette traversée de la MEUSE furent les suivants : "...le fait d'armes, qui marque tout particulièrement la 5ème division, en une unité de combat a été la traversée de la MEUSE et l'établissement d'une tête de pont sur la rive orientale. Cette opération a été l'un des plus brillants exploits militaires dans l'histoire de toute l'armée Américaine en France."

Il y a plusieurs années, à l'instigation du grand Benjamin H.NAMM de Brooklyn, historien de la 5ème division, et dépositaire de ses fonds commémoratifs. La société a décidé de mettre les fonds, à une élaboration du pont qui a été construit à DUN depuis la guerre. Le Major NAMM a fait plusieurs voyages en France afin de surveiller le travail, qui a été effectué par l'entreprise Lahalle et Levard, architectes de Paris.

Monument aux Morts de Dun-sur-Meuse

Monument aux Morts de Dun-Sur-Meuse

« HOMMAGE AUX MORTS DE LA 5ème DIVISON DE L’ARMEE DES ETATS-UNIS TOMBES POUR LA DELIVRANCE DE DUN SUR MEUSE - OCTOBRE-NOVEMBRE 1918 »

Le 21 Juin, une délégation de vétérans de la 5ème division a quitté NEW-YORK sur le paquebot LA FAYETTE et après un voyage à travers les champs de bataille se réunira à DUN SUR MEUSE le 4 juillet.

Français, dignitaires militaires et d'autres se joindrons aux vétérans de la 5ème division pour la cérémonie, Major EMER YEAGER, attaché militaire des Etats-Unis à Varsovie, un ancien de la 5ème division, seront parmi les personnes présentes, lieutenant RUSSEL G.FISHER de Wilmington Delaware, fera la présentation officielle.

L'une des plus ardu, en charge des taches, dans l'expérience de l'armée Américaine, la 5ème division mémorial bridge devrait être un point d'intérêt à toute les visites, après le terrain sacré de MEUSE-ARGONNE champ de bataille.

PREMIERE INAUGURATION 4 JUILLET 1931

La ville Française de DUN SUR MEUSE, a de nouveau un garde-corps en Bronze sur son pont. On s'empresse de toute la vallée de la Meuse et de toute la région d'Argonne pour voir le pont et se souvenir des Combattants Américains de la 5ème division qui le 5 octobre 1918 ont pris d'assaut le fleuve Meuse sans pont, (détruit par les Allemands), pour couper la ligne ferroviaire vitale par Sedan pour l'effondrement de tout le front nord Allemand.

Le pont de Dun-sur-Meuse a été restauré à deux reprises avec des fonds provenant des Anciens Combattants de la 5ème division Américaine (détruit une première fois en 1918 et une deuxième fois en 1944 par les Allemands).

Lors de la cérémonie d'inauguration en 1931, le Major Général Benjamin Harrison NAMM, officier des Gaz pour la division en 1918, a déclaré que le pont avait été baptisé :

PERSCHING MEMORIAL BRIDGE

"Le fait d'armes qui marque tout particulièrement la 5ème division en une unité de combat a été la traversée de la MEUSE et l'établissement d'une tête de pont sur la rive orientale.

Cette opération a été l'un des plus brillants exploits militaires dans l'histoire de l'armée Américaine en France." Signé Général PERSHING

14 août 1950

Inauguration du pont de DUN-sur-MEUSE

Le Major Benjamin NAMM, officier des gaz de la 5ème division en 1918, coupe le ruban d'inauguration du pont de DUN sur MEUSE, avec Marie BAYARD la fille du Maire.

Le pont de la ville Française de DUN-sur-MEUSE, restauré à deux reprises avec l'aide de fonds provenant d'anciens combattants de la cinquième division après avoir été détruit par les Allemands dans les deux guerres mondiales a été nommé PERSHING MEMORIAL BRIDGE.

Le Major Benjamin Harrison NAMM, a bien précisé le nom du baptême du pont à son retour de la cérémonie.

Plaques du pont

Deux plaques de chaque côté du pont en anglais et en français

« LES ANCIENS COMBATTANTS DE LA 5ème DIVISION DES FORCES AMERICAINES ONT ERIGE CE PARAPET POUR COMMEMORER LA PASSAGE DE LA MEUSE ET L’ETABLISSEMENT D’UNE TETE DE PONT SUR LA RIVE-EST PAR LEUR DIVISION PENDANT LA GUERRE MONDIALE »

Le Major a bien dit que la cérémonie a eu lieu le 30 juillet avec le Maire Henri BAYARD et tous les habitants de la ville, des représentant de la 5ème division invités pour leur participation en 1918 et pour leur aide financière pendant les deux guerres (Il a été restauré et utilisé l'an dernier).

Une délégation en poste à PARIS, DE LA LEGION AMERICAINE a également été dirigée par le Major NAMM, au Luxembourg, où ils ont remis la médaille d'or de la légion à Madame Perle MESTA Ministre Américain dans ce Pays, la distinction a été rendue pour Madame MESTA, Distinguihed Service aux soldats Américains.
Publication dans le NEW-YORK TIMES du 14 août 1950

2ème partie : à partir de 1940

2 septembre 1940 - THE NEW YORK TIMES

Les membres de la société de la 5ème division composée de vétérans de cette unité pendant la première guerre, ont appris hier soir lors du diner annuel de la société, tenu à l'hôtel La Fayette, University, que le mémorial qu'ils ont consacré à DUN-sur-MEUSE en France avait été détruit par des obus Allemands dans le conflit actuel.

L'annonce a été faite par le Major Benjamin H.NAMM, gardien du monument de la société et toastmaster du diner. Le mémorial, composé d'un parapet d'ornement, a été acheté par des vétérans de la 5ème division. Il a été suggéré que le mémorial doit être remplacé après la guerre.

Le Major Général HANSON E.ELY, qui commandait la division, a fait un plaidoyer pour le service militaire sélectif qui couvre un champ très important de l'emploi et permettant au gouvernement de choisir les hommes bien qualifiés.

Le 23 août 1949 - The New York Times

Le Major Namm indique comment le monde vétéran de la guerre a aidé à restaurer le pont et les bronzes.

La vile française de Dun-sur-Meuse a de nouveau un garde-corps en bronze amande sur son pont. On s'empresse de la vallée de la Meuse et de toute la région d'Argonne pour voir le pont et se souvenir des « amis Américains de la 5ème division des Etats-Unis et du cinquième jour d'octobre 1918, quand ils ont pris d'assaut la rivière sans pont pour couper la ligne ferroviaire vitale par Sedan et la force de l'effondrement de tout le front nord Allemand.

Le Major Benjamin H.NAMM, qui était officier des gaz de la cinquième division au losange rouge en 1918, a déclaré à propos du pont à son retour à Brooklin de partir deux mois en France, Italie, Belgique, Luxembourg et Angleterre :

« Les Allemands ont encore détruit le pont à leur retraite en 1945, dit-il, pour la reconstruction du pont de la ville, il en coûterait trente à quarante mille dollars pour installer de nouveau garde corps, mais les dunois ont ingénieusement récupéré la balustrade de la rivière, et l’ont réparée magnifiquement, l'association de la cinquième division est décidée à payer les coûts. Après les cérémonies j'ai appris que les gens de la ville avait donné une bonne partie de leur propre argent pour les travaux et la transmission de la mémoire."

Le Major NAMM était présent lors de la cérémonie de réouverture du pont.

Ces monuments commémoratifs de l'avis de Namm, sont très bien pour maintenir le contact nécessaire avec nos alliés Français.

Avec l'aide du plan MARSHALL, le pont aérien de Berlin et le pacte de l'atlantique, croit-ils sont les trois facteurs importants dans le rétablissement de la foi européene dans l'ouest, mais il insiste sur le fait qu'un monument comme le pont de Dun-sur-Meuse peut aider.

Sous les instructions de l'institut des arts appliqués et de sciences de Brooklyn, dont il est réalisateur, il s'est entretenu avec les ministres de l'éducation d'Italie, France, Belgique, Luxembourg et d'Angleterre à insister auprès d'eux pour le projet de Brooklyn, sur la formation des diplômés du secondaire.

Il a également eu un entretien privé avec le pape pie XII.

7 juillet 1949 - THE NEW YORK TIMES

Le village de DUN-sur-MEUSE en France, va avoir une grille en bronze sur le nouveau pont.

En raison de la générosité de certains Américains qui ont combattu dans la région de la première guerre mondiale, la petite ville organisera une fête le dimanche 7 août.

L'histoire a été racontée hier par l'ancien juge de la cour suprême Philip J. MCCOOK, qui était avec la 5ème division en France en 1917 et a servi dans la dernière guerre comme Colonel.

Colonel MCCOOK, maintenant âgé de 76 ans, mais qui pratique toujours le droit, se trouvait avec les première troupes Américaines qui ont franchi la MEUSE lors de la Première guerre.

La traversée a été faite à DUN bien que le pont ait été détruit par les allemands en retraite. Ainsi après l'armistice, quand la 5ème division a souhaité laisser un mémorial permanent en France, le site choisi fut celui de DUN.

La ville de DUN avait déjà commencé à reconstruire le pont et il a été décidé qu'une collecte serait prise pour vous aider dans le projet. Environ 10 000 dollars ont été recueillis des soldats Américains a déclaré le colonel MCCOOK.

Cet argent a été dépensé pour fournir une grille en bronze qui a fait le pont plus sécuritaire. Le pont a été inauguré le 4 juillet 1931, lorsque la traversée semblait susceptible de durer des siècles.

Quatorze ans plus tard, toute la structure était tombée dans le fleuve, à nouveau par le retrait des allemands.

Maintenant DUN-sur-MEUSE avait un autre pont parce que l'original ne pourrait être renfloué. Mais l'ancien garde-corps a été retrouvé sur le fond du fleuve, et pendant des mois a subi des dégradarations.

Pour payer la réparation et la réinstallation de la grille, certains hommes de la 5ème division, première guerre, ont mené tranquillement une levée de fonds.

L'un deux, le major Benjamin NAMM, président du conseil d'administration est aujourd'hui en partance pour la France où il représentera la division à la cérémonie du 7 Août.

Le Maire de DUN a été informé du projet de l'ancien combattant et il a écrit au Colonel MCCOOK  : "Je tiens à dire que la municipalité de DUN-sur-MEUSE est très touchée par l'offre des vétérans de guerre Américains."

Par Jean MARIE, Souvenir Français de Dun-sur-Meuse

Juillet/Août 2011 Octobre 2011

Massif de Souville

Lieu

du

Mois

Tombes musulmanes

Massif de Souville Tombes
musulmanes
des nécropoles
militaires
Champ de bataille
de Verdun
 Champ de bataille
de Verdun

Contact :

SOUVENIR FRANÇAIS
5 rue de Fontaines
55110 MILLY sur BRADON
Tél. : 03 29 80 97 31
Portable : 06 37 21 32 22
E-mail : marie_jean@orange.fr
Site internet : http://souvenirfrancaisdun@free.fr

Crédit Photo : © Archives de la 5ème division / Articles du New York Times

 

Lieux et visites

Le cimetière militaire de Spincourt
15/02/2019 Le cimetière militaire de Spincourt

Lieu

Lire la suite...
Stèle à la mémoire d’Henry Gunther
16/10/2018 Stèle à la mémoire d’Henry Gunther

Dernier Américain tué pendant la Première Guerre mondiale.

Lire la suite...
Les Forts de Douaumont et de Vaux
02/02/2015 Les Forts de Douaumont et de Vaux

Tarifs et horaires d'ouverture.

Lire la suite...
Le manège du quartier d’Anthouard
05/10/2018 Le manège du quartier d’Anthouard

Lieu

Lire la suite...