Lieux et visites

Image Plaque en mémoire de Franz Marc

04/05/2012Monument du Mois - Mai 2012 - Plaque en mémoire de Franz Marc

Monument du Mois - Mai 2012

Plaque en mémoire de Franz Marc

Franz Marc, un artiste-peintre allemand dans les tranchées meusiennes

Franz MarcFranz Marc est né le 8 février 1880 à Munich, d’un père peintre et professeur, Wilhelm Marc, et de Sophie Maurice, une calviniste stricte. Très ouvert sur la vie, Franz Marc prendra différentes orientations (théologie, philosophie, …) avant de se tourner vers les beaux-arts et la peinture.

Il entre à l’académie des beaux-arts de Munich en 1900 qu’il quittera rapidement jugeant les cours et l’encadrement trop stricts. Toujours passionné par la peinture, il se rend une première fois, à Paris, en 1903 où il se montre sensible à l’œuvre de Van Gogh et de Gauguin. La rencontre en 1905 avec Jean-Bloé Niestlé, un peintre animalier sera une révélation pour Franz Marc qui commence à réaliser ses premiers sujets animaliers (essentiellement des chevaux).

1907 est une année marqué par son deuxième voyage à Paris où il redécouvre les musées français et par son mariage avec une artiste : Marie Schnür. Cette union sera un échec.

En 1909, il fait la connaissance de nombreux artistes comme August Macke et Vassily Kandinsky qui le font rejoindre le mouvement Neue Kunstlervereinigung (Association des Nouveaux Artistes de Munich).

CavalierBleuCe mouvement jugé trop conventionnel par Kandinsky est dissout en 1911. Franz Marc fonde ensuite avec ce dernier un nouveau rassemblement de peintres d’avant-garde : Der Blaue Reiter (Le Cavalier Bleu).

A partir de cette date, il commence à peindre ses célèbres « chevaux », comme Le cheval bleu qui inspire la réalisation de l’Almanach du Cavalier Bleu en 1912.

1913 marque un second tournant dans sa vie, aussi bien personnelle qu’artistique. Il se marie à Maria Franck et réalise ses premières œuvres abstraites, Composition I, influencées par le futurisme italien et sa rencontre avec Robert Delaunay, fondateur du mouvement orphique, proche du cubisme.

Lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, Franz Marc se porte volontaire sur le front. Même sur les champs de bataille, il continue son œuvre en dessinant dans un petit carnet. Il entretient avec sa deuxième femme, Maria, une correspondance accrue où il avouera dans une de ses lettres que la peinture est « comme une prémonition de cette guerre – horrible et bouleversante. Je peux difficilement concevoir que je l’ai peinte. »

Après la mobilisation, le gouvernement allemand établit une liste d’artistes devant être retirés du conflit afin de les protéger. Le nom de Franz Marc figurait sur ce document.

Le 4 mars 1916, lors de la bataille de Verdun, près de Braquis (Meuse), le lieutenant Franz Marc est mortellement blessé par un éclat d’obus reçu lors d’une reconnaissance à cheval, avant que les ordres de réaffectation ne lui parviennent.

Il est inhumé temporairement sur la propriété du Château de Gussainville avant que sa dépouille ne soit transportée en 1917 au cimetière de Kochel am See en Bavière, selon le souhait de sa famille. Non loin de là, dans l’arrondissement de Bad Tölz-Wolfratshausen près de Munich, un musée lui est consacré.

La cérémonie d’inauguration de la plaque « Franz Marc », une première nationale

Plaque Franz Marc à GussainvilleA l’occasion du 90ème anniversaire de la mort de Franz Marc, une plaque à la mémoire du peintre-combattant allemand a été inaugurée au Château de Gussainville, premier lieu d’inhumation de l’artiste décédé près de Braquis à l’âge de 36 ans.

Cette initiative est due aux étudiants du 1er cycle franco-allemand de Sciences Po Paris de Nancy qui participaient au séminaire sur les politiques de mémoire (Professeur Serge Barcellini).

Soutenu par le VDK, l’Institut Goethe de Nancy et la Fondation Franz Marc de Kochel am See, elle s’est déroulée sous le haut-patronage du président du Conseil Régional de Lorraine, du Conseil Général d’Allemagne à Strasbourg et du Ministre-Président de la Sarre et de la Rhénanie-Palatinat.

Sur la plaque à la mémoire de Franz Marc, se trouvent les inscriptions suivantes traduites en allemand :

« FRANZ MARC 1880-1916 Peintre Allemand
Ici a reposé Franz Marc, tué durant la bataille de Verdun,
tranféré en 1917 au cimetière de Kochel am See.

La mort d’un peintre
ôte une main et ferme un œil à notre culture commune. »

Elles sont suivies de la mention suivante :

« Cette plaque a été inaugurée le 10.11.2006 en présence de représentants
des Etats français et allemand, du Conseil Régional de Lorraine,
de Sarre et de Rhénanie-Palatinat, du Goethe-Institut Nancy,
de Sciences Po Paris à Nancy. »

Par Jean-Bernard LAHAUSSE

Avril 2012 Juin 2012

Mort Homme

Monument

du

Mois

Stèle Jean Bouin

Monument du
Mort-Homme
 Stèle dédiée à
Jean Bouin
à Chattancourt à Bouconville-
sur-Madt

Crédit Photo : Franz Marc – Le cavalier bleu - www.franzmarc.org
Plaque Franz Marc - © Bernard BUTET - www.memorial-genweb.org

 

Lieux et visites

Willkommen in Fort Douaumont
21/03/2013 Willkommen in Fort Douaumont

Dauer des Besuches : etwa 45 Minuten.

Lire la suite...
Welcome to Fort Douaumont
21/01/2020 Welcome to Fort Douaumont

Duration : 45 minutes.

Lire la suite...
Welcome to Fort Vaux
21/01/2020 Welcome to Fort Vaux

Visite

Lire la suite...
Les Forts de Douaumont et de Vaux
21/01/2020 Les Forts de Douaumont et de Vaux

Tarifs et horaires d'ouverture

Lire la suite...