Lieux et visites

Image Rotonde de Luzy-Saint-Martin

13/09/2012Monument du Mois - Septembre 2012 - Rotonde de Luzy-Saint-Martin

Monument du Mois – Septembre 2012

Rotonde de Luzy-Saint-Martin

La bataille des frontières qui s’est déroulée du 10 au 28 août 1914 marque le début des affrontements entre les armées françaises et allemandes. Ces dernières se heurtent, selon trois axes d’échanges armés : frontière franco-belge, Ardennes et frontière franco-allemande.

Prendre à revers selon le plan Schlieffen

SchlieffenSimultanément aux batailles d’Alsace et de Lorraine, les forces allemandes appliquent le plan Schlieffen qui prévoit une victoire rapide sur la France. Ce plan, initié par le maréchal Alfred von Schlieffen, implique l'obtention d'un droit de passage par la Belgique ou, à défaut, le passage en force avec violation de la neutralité belge. Il est prévu d’encercler les armées françaises dans un vaste mouvement de débordement de l’aile gauche française.

Alfred von Schlieffen

La Belgique refuse de laisser passer l’armée allemande et déclare la guerre à l’Empire allemand. La résistance de l’armée belge, en particulier les places fortes de Haelen et Liège, est héroïque et permet au maréchal Joffre de préparer la défense française. L’avancée allemande est retardée mais elle atteint le territoire français et tente de franchir la Meuse à hauteur de Stenay le 25 août 1914. Les III. Armee du General Von Hausen, IV. Armee du Duc de Wurtemberg et de la V. Armee du Kronprinz impérial, rencontrent la résistance de la 3ème armée du général Ruffey et de la 4ème armée du général de Langle de Cary, celle-ci envoyée depuis le 22 août 1914 en renfort pour contrer l'avancée allemande en Belgique.

Les armées françaises doivent maintenir le front des Hauts-de-Meuse pour protéger Verdun et garder une liaison étroite avec la 5ème Armée engagée dans la Bataille de Guise à Saint-Quentin. Débute alors la Bataille de la Meuse.

La bataille de la Meuse, une bataille avant la retraite

Le 2e C.A. de la 4ème armée française doit défendre les passages de la Meuse de Sassey à Luzy mais le terrain offre des positions favorables pour l’artillerie allemande. Le 26 août 1914 des combats très violents et meurtriers sont livrés, notamment dans la région de Luzy-Saint-Martin.

La IV. Armee du Duc de Wurtemberg tente de passer par les ponts de Cesse et Luzy-Saint-Martin mais elle est repoussée par l’artillerie française qui coupe ces ponts. A la tombée de la nuit, l’armée wurtembergeoise n’a fait aucun progrès sérieux sur la rive gauche de la Meuse et doit même se replier. Le front entre Luzy et Pouilly-sur-Meuse est alors tenu avec l’aide du 2ème corps d’armée colonial.

De leur côté, les 11ème et 12ème C.A. ne peuvent contenir l’avancée allemande. Les Allemands passent la Meuse au niveau de Remilly, Villers-devant-Mouzon et Martincourt grâce à des ponts improvisés.

Général de Langle de CaryLe 27 août 1914, les colonnes allemandes, sans cesse renforcées, tentent de franchir la Meuse, au niveau de Luzy et Cesse, avec des passerelles de fortune. Aidées par l’artillerie lourde, elles progressent à Inor, dans la région de Stenay et attaquent les bois de Jaulnay et de Dieulet.

Le général de Langle de Cary

Du 26 au 28 août 1914, la 4ème armée de Langle de Cary défend opiniâtrement la position de la Meuse de Charleville à Stenay. Les combats font rage au nord de Stenay, Luzy et Cesse sont pris et repris plusieurs fois. Pour sa part, la 3ème armée glisse plus au sud entre Stenay et Dun-sur-Meuse.

Sur ordre du G.Q.G. et du général Joffre, la 4ème armée manœuvre en retraite, dans la nuit du 28 au 29 août 1914. De Langle de Cary doit se conformer au plan de retrait stratégique des armées françaises pour renforcer la ligne française sur l’Aisne. Le général de Langle de Cary et son armée font partie du système de la Bataille de la Marne qui va débuter. Au cours de la retraite, la 4ème Armée est engagée sur la bataille près de Signy-L’abbaye.

Pour répondre à la pression des Allemands à Stenay, la 3ème armée du général Sarrail, qui a remplacé le Général Ruffey jugé trop peu combattif, reprend les combats dans la région de Dun-Doulcon. Dans un second temps, elle suit le repli général en liaison avec la 4ème armée.

La rotonde de Luzy, témoin de la Bataille de la Meuse

La commune de Luzy-Saint-Martin est un village-rue typique, située sur la rive gauche de la Meuse et à l’est de la forêt de Jaulnay.

Entre le 26 et le 28 août 1914, le village fut détruit à plus de 80%. Reconstruit après guerre grâce aux carrières locales, il possède seulement deux monuments allemands, restaurés en 1996, qui témoignent des combats acharnés que le village a connus lors de la bataille de la Meuse.

Le premier est un monument aux morts allemand situé sur le domaine du Grand-Tuche. Il rappelle les combats des 26, 27 et 28 août 1914 au cours desquels les Allemands ont tenté de franchir la Meuse afin de contourner Verdun et de se rabattre vers le Sud conformément au plan Schlieffen.

Monument allemand de Luzy

Rotonde de LuzyLe second est un monument et un cimetière à la fois, appelé rotonde en raison de sa forme circulaire. Il est implanté à une centaine de mètre du premier monument, après la bataille, à l’orée de la forêt. Après la bataille, l’édifice abrita les sépultures de 82 soldats français et 118 soldats allemands déterrés du champ de bataille de Luzy. Les corps ont été depuis transférés à la nécropole militaire de Brieulles-sur-Meuse.

Entouré d’un banc circulaire, l’arbre central ainsi que ceux de la clairière ont été plantés par les Allemands lors de la construction de l’édifice. Le portail du cimetière hémicirculaire est décoré de fleurs et d’une croix militaire allemande en fer forgé. Enfin, la rotonde possède une architecture intéressante, composée de pierres des carrières alentours avec des joints en relief. Ses deux colonnes d’entrée présentent des croix en leurs sommets identiques à celles de toutes les nécropoles militaires allemandes.

A l’intérieur du monument, deux plaques portent, gravées dans la pierre, les inscriptions suivantes :

« Unter den hier ruhenden Franzosen befinden sich
(Parmi les corps des Français qui reposent ici se trouvent)

ARNOUX Gabriel, BLAND Abel, BOURJAT Theoph., BOURDET Joseph, BOULBES Louis, EICAT Joseph, FERNANDON Simon, LE NEINDRE Emile, GINESTE Freder., GUIRAUD Louis, MORETTE Eman., MANBOUR Ippol., MARTY Etienne, MANESCAU Rom. R., REGIUS Marius, SUBRA Jean, SUAUT Domin., CABAN Isidor, MADENE Etienne

sämtlich den Regimentern 8 und 24 angehörend sowie zwei unbekannte Offiziere »
(appartenant tous aux régiments 8 et 24, ainsi que 2 officiers inconnus)

« Hier ruhen in Gott 118 Deutsche u 82 Franzos, Krieger die in den Tagen vom 26 - 28 Aug. 1914 in und an diesem Walde einander bekämpfend gefallen sind »
(Ici reposent en paix 118 combattants allemands et 82 combattants français, qui sont tombés en s’affrontant dans ces forêts entre le 26 et le 28 août 1914)

Plaque de la rotonde

« Herr lehre uns bedenken, dass wir sterben mussen auf, dass wir klug werden.
Psalm 90, v 12 »
(Dieu, apprends-nous à bien compter nos jours, afin que notre cœur acquière la sagesse.
Psaume 90, ver 12
)

Revue de presse :

Est Républicain du 10 mai 2014 : "Focus sur les monuments franco-allemands"
Est Républicain du 23 janvier 2014 : "Charles Tuot, ses souvenirs de la Grande Guerre"
Est Républicain du 1er août 2013 : "Luzy-Saint-Martin : la forêt dévastée"
Est Républicain du 6 octobre 2012 : "Vers les chemins de mémoire"
Est Républicain du 25 août 2012 : "Souvenirs vécus, il y a…98 ans !"

Par Jean-Bernard LAHAUSSE et Romain SERTELET

Juillet/Août 2012 Octobre 2012

Crypte de la Cathédrale de Verdun

 Monument

du

Mois

 Monument du Génie

Crypte
de la Cathédrale
 Monument
du Génie
à Verdun aux Eparges

Crédit Photo : Alfred von Schlieffen - © Wikipédia
Général de Langle de Cary - © Wikipédia
Monument de Luzy-Saint-Martin - © Panoramio - TitTornade
Rotonde de Luzy Saint-Martin - © Panoramio – acesar55
Plaque Luzy - © Forum 14-18

 

Lieux et visites

Le cimetière militaire de Spincourt
15/02/2019 Le cimetière militaire de Spincourt

Lieu

Lire la suite...
Stèle à la mémoire d’Henry Gunther
16/10/2018 Stèle à la mémoire d’Henry Gunther

Dernier Américain tué pendant la Première Guerre mondiale.

Lire la suite...
Les Forts de Douaumont et de Vaux
02/02/2015 Les Forts de Douaumont et de Vaux

Tarifs et horaires d'ouverture.

Lire la suite...
Le manège du quartier d’Anthouard
05/10/2018 Le manège du quartier d’Anthouard

Lieu

Lire la suite...