Focus

Image Sergent York

01/09/2011Film du Mois - Septembre 2011 - Sergent York

Film du Mois - Septembre 2011 

SERGENT YORK de Howard Hawks 

Rôles principaux : Gary Cooper (Alvin C. York) - Joan Leslie (Gracie Williams) - Stanley Ridges (Major Buxton) - Walter Brennan (le pasteur Rosie Pile). 

Tourné en 1941 par le célèbre réalisateur Howard Hawks, produit par la puissante Warner, « Sergent York » est directement inspiré de l’histoire d’un combattant américain qui, connu pour des actes de bravoure accomplis lors de l’offensive « Meuse Argonne » de 1918, fut élevé au rang de héros national.

Alvin York est un jeune fermier un peu rustre, aimant boire et s’illustrer au tir. Sa vie prend une voie plus raisonnable lorsqu’il se marie avec Gracie : il suit l’exemple de son épouse en devenant un chrétien fervent, et travaille avec ardeur pour exploiter sa terre dans le Tennessee.

Sergent York

A l’heure de la mobilisation, Alvin York se dit pacifiste. Déclaré objecteur de conscience, il se sent peu disposé à quitter son foyer et son exploitation pour aller se battre dans la lointaine Europe.

Mais sa rencontre avec le charismatique commandant Buxton l’amène à réviser son jugement. Ce dernier repère chez York d’exceptionnelles qualités de tireur : il réussit à toucher la fibre patriotique du jeune fermier et le convainc de s’engager au front.

Lors d’une offensive sur une position allemande, York s’illustre en abattant, à distance, 25 soldats allemands et en capturant, seul, 132. Il devient un mythe vivant et se trouve célébré par l’Amérique entière.

Le film d’Howard Hawks, diffusé en salles en 1942, s’inscrit dans un contexte de forte propagande en faveur d’un engagement américain en Europe. Incarné par le très populaire Gary Cooper (qui obtient un oscar pour le rôle), le « Sergent York » impose l’image d’un cowboy combattant que rien ne peut arrêter - cependant que les exploits du véritable York sont, aujourd’hui, objets de discussion.

Howard Hawks, qui donna à John Wayne certains de ses plus grands rôles (« Rio Bravo » - « Hatari »...) servit en tant qu’aviateur durant la Grande Guerre. Il avait déjà réalisé, en 1936, un film ayant la guerre pour fond : « Les chemins de la gloire ». Ce dernier, dont le scénario fut signé William Faulkner, proposait une approche psychologique plus nuancée des personnages.

Rubrique écrite par Antoine RODRIGUEZ,
Directeur-adjoint de la Mission Histoire

Juillet/
Août 2011
 Octobre 2011
La vie et rien d'autre

Film

du

Mois

La force noire 

La vie et
rien d'autre
 La force noire
De Bertrand
Tavernier
  De Eric Deroo
et Antoine Champeaux

Crédit Photo : © Sergent York

 

Ressources

Web documentaire Clemenceau
08/04/2019 Web documentaire Clemenceau

Web-documentaire

Lire la suite...
Les activités pédagogiques des Archives
15/02/2019 Les activités pédagogiques des Archives

Activités pédagogiques

Lire la suite...
L'après 1918
11/01/2019 L'après 1918

Articles historiques

Lire la suite...
Good bye Cleveland, Hello France
11/09/2017 Good bye Cleveland, Hello France

Film

Lire la suite...