Focus

Image LE POSTE TELEGRAPHIQUE ALLEMAND

17/03/2015LE POSTE TELEGRAPHIQUE ALLEMAND DE LA COLLECTION DIORS

Objet du Mois – Mars 2015 

Le poste télégraphique allemand de la collection DIORS 

LE POSTE TELEGRAPHIQUE ALLEMAND DE LA COLLECTION DIORSLe télégraphe est un système destiné à envoyer des messages appelés télégrammes sur de longues distances, à l'aide de codes. Utilisée lors de la Grande Guerre, la télégraphie exploite les impulsions électriques émises dans des conducteurs pour transmettre un message. Elle pouvait être optique filaire ou en morse. En matière de moyens de communication, ce sont les soldats du génie qui étaient en première ligne car ils étaient chargés de protéger et développer les infrastructures, dont les lignes télégraphiques sur le front. Ils étaient les garants des transmissions.

L’exemple du télégramme « Zimmermann » : la cause de l’entrée en guerre des Etats-Unis

En janvier 1917, le commandement allemand souhaitait obtenir l’accord du Kaiser (empereur allemand) pour déclencher une guerre sous-marine ayant pour but de stopper l’approvisionnement de la Grande-Bretagne et ainsi l’isoler. Le risque de cette stratégie était, la destruction inévitable de bateaux civils de pays non belligérants tels que les Etats-Unis. Ces destructions auraient provoqué la déclaration de guerre des Etats-Unis à l’Allemagne.

Afin d’éviter que les Etats-Unis ne rentrent en guerre, l’Allemagne souhaitait obtenir une capitulation rapide des Alliés.

Arthur Zimmermann, alors ministre allemand des affaires étrangères, mit au point une politique visant à réduire, retarder voire empêcher l'engagement américain. Cette politique était basée sur l’idée de proposer une alliance au Mexique et d'encourager son président à envahir les Etats-Unis avec le soutien financier et militaire de l’Allemagne. Il espérait également que le Japon entrerait en guerre contre les États-Unis, afin que ceux-ci ne puissent plus envoyer de troupes en Europe. Le 16 janvier 1917, Zimmermann formula sa proposition dans un télégramme codé à l'ambassadeur d'Allemagne à Washington, le comte de Bernstorff qui devait le retransmettre à l'ambassadeur d'Allemagne à Mexico, qui devait à son tour le faire parvenir au président du Mexique.

Télégramme Zimmermann

Télégramme Zimmermann

Le 1er février 1917, le Kaiser fut convaincu qu'une victoire rapide de l’Allemagne était possible et signa l’ordre de lancer la guerre sous-marine totale.

Le télégramme codé fut intercepté par les Britanniques et décrypté le 22 février 1917.

Le message était le suivant : « Nous avons l'intention de déclencher le premier février une guerre sous-marine totale. Malgré cela, nous tenterons de maintenir les États-Unis dans la neutralité. Si nous n'y parvenons pas, nous proposerons au Mexique une alliance sur les bases suivantes: faire la guerre ensemble, faire la paix ensemble, large soutien financier et accord de notre part pour la reconquête par le Mexique des territoires perdus du Texas, du Nouveau Mexique et de l'Arizona. Le règlement des détails est laissé à votre initiative. Dès que l'ouverture des hostilités avec les États-Unis sera certaine, vous informerez très secrètement le président [du Mexique] de ce qui précède et vous lui suggérerez qu'il devrait, de sa propre initiative, solliciter la participation immédiate du Japon et proposer simultanément sa médiation entre le Japon et nous. Prière d'attirer l'attention du président sur le fait que l'emploi sans restriction de nos sous-marins offre maintenant la possibilité d'obliger en peu de mois l'Angleterre à faire la paix.
Zimmermann
»

Le télégramme décrypté fut diffusé dans la presse américaine et incita le président Woodrow Wilson à recommander au Congrès d'entrer en guerre contre l'Allemagne. C’est ainsi que les Etats-Unis déclarèrent la guerre à l’Allemagne le 6 avril 1917.

L’exposition « Que reste t-il de la Grande Guerre ? »

En 1989, le Département de la Meuse a acquis une collection 14-18 d’une grande richesse, provenant d’un ancien musée militaire qui se trouvait à Diors (Indre). Celle-ci comprend plus de 30 000 objets et documents dont environ 300 assiettes et pièces de vaisselle mais également des estampes, dessins, affiches, médailles... Depuis le 14 juin 2014 et jusqu’en décembre 2018, cette collection est présentée, en partie, au Centre Mondial de la Paix de Verdun dans le cadre de l’exposition phare du Centenaire en Meuse : « Que reste-t-il de la Grande Guerre ? ».

QRTGG

Cet objet est à découvrir...
…Dans le cadre de l’exposition « Que reste-t-il de la Grande Guerre ? »
Au Centre Mondial de la Paix
Place Monseigneur Ginisty
55100 VERDUN

Février 2015 Avril 2015

Pot à lait

Objet

du

Mois

le-diplome-de-la-croix-de-guerre-des-eparges

Pot à lait Diplôme de
la croix de
guerre 

Crédit Photo : © Collection Diors - Département de la Meuse

 

Ressources

Good bye Cleveland, Hello France
11/09/2017 Good bye Cleveland, Hello France

Film

Lire la suite...
La Légion Etrangère au combat 1914-1918
09/09/2017 La Légion Etrangère au combat 1914-1918

Livre

Lire la suite...
Milec, le soldat inconnu
17/08/2017 Milec, le soldat inconnu

Livre

Lire la suite...
Chemin de mémoire des troupes d’outre-mer
09/09/2016 Chemin de mémoire des troupes d’outre-mer

Chemin de mémoire

Lire la suite...