Focus

Image La malle de Louis Pergaud

01/05/2011Objet du Mois - Mai 2011 - La malle de Louis Pergaud

Objet du Mois - Mai 2011 

La malle de Louis Pergaud 

A l’occasion du festival littéraire « Le printemps du Grand Meaulnes », qui se tiendra les 21 et 22 mai à Saint-Rémy le Calonne, les écrivains combattants seront à l’honneur. Louis Pergaud, disparu en 1915 dans la Woëvre est l’un des plus connus. La malle recelant ses effets personnels est exposée au Mémorial de Verdun.

Louis Pergaud (1882-1915)

Louis Pergaud, instituteur et romancier français bien connu grâce à La guerre des boutons (1912), était originaire de Franche-Comté. En août 1914, alors âgé de 32 ans, il fut mobilisé comme sous-lieutenant au 166ème Régiment d’Infanterie cantonné à Verdun.

Louis Pergaud

Le 8 avril 1915, son régiment lança une attaque contre les lignes allemandes en Woëvre. Pergaud fut blessé d’une balle au pied à proximité de la cote 233 de Marchéville-en-Woëvre : à l’un de ses soldats qui voulait le ramener à l’arrière il dit « vous me ramènerez quand l’attaque sera finie ». A partir de ce moment, plus personne ne le revit. Les tirs cessèrent au petit jour. Des infirmiers commencèrent alors à récupérer les blessés sur le terrain. Parmi ceux-ci, un médecin français arrivé avec un drapeau blanc. Les blessés français étaient ramenés vers la tranchée allemande où ils étaient allongés dans l’attente d’un transfert vers l’arrière. Mais l’artillerie française reprit les tirs : les infirmiers allemands et le médecin français se mirent à l’abri et, quand le calme fut revenu…il n’y avait plus de corps sur le bord de la tranchée. Ils avaient été pulvérisés par les obus. Le médecin français fut, par la suite, formel : Pergaud, qu’il connaissait, n’était pas parmi les blessés ramenés. Il paraît donc certain qu’il est mort là où il est tombé, soit d’une balle supplémentaire, soit lui aussi déchiqueté par des obus français.

Le monument commémoratif de Marchéville-en-Woëvre

Un monument a été érigé à la sortie de Marchéville-en-Woëvre par l’association des amis de Louis Pergaud.

Monument Louis Pergaud

Conçu par Raymond Corbin, membre de l'Institut et président de l’association à cette époque, il a été inauguré le dimanche 24 novembre 1996, notamment en présence de René Duboz, neveu et filleul de l'écrivain disparu.

L’histoire de la malle

Cette cantine était celle qui l’accompagnait au front au moment de sa disparition.

Malle Pergaud

Dans une lettre datée du dimanche 21 février 1915, Louis Pergaud écrivit à son épouse Delphine : « …Pour la modique somme de 25 francs, un sapeur d’ici [ici = Manheulles] m’a confectionné une superbe et solide cantine de format réglementaire dans laquelle je loge tout mon linge et mes fournitures diverses. J’ai droit d’ailleurs à une cantine, comme adjudant, et ce n’est plus une gracieuseté qu’on me fait en gardant pour mon petit bagage la place à laquelle j’ai droit sur la voiture du bataillon…».

Le 23 juin 1915, Delphine Pergaud s’adressa au cantonnement du 166ème Régiment d’Infanterie afin de savoir si son époux avait laissé des effets personnels qu’elle aurait pu récupérer. Le 27 juin, la réponse suivante lui était faite : « Suite à votre demande, si vous voulez la cantine de votre mari, elle est prête ».

Lundi 19 juillet 1915, Delphine écrivit à Marcel Martinet, un grand ami de son mari : « J’ai reçu samedi dernier la cantine de Louis que j’avais réclamée au 166ème RI. J’ai trouvé son carnet où il inscrivait, au jour le jour, ce qu’il avait vu, ce qu’il avait fait, et ce qu’il souffrait. Il s’arrête au 6 avril. Vous devinerez, chers amis, comme il m’a été pénible de revoir ces choses. Comme j’ai encore pleuré ! ».

La cantine fut donc rendue à son épouse en l’état après sa mort. Conformément au souhait des héritiers de Louis Pergaud, elle fut donnée en 2008 au Mémorial de Verdun par l’Association des Amis de Louis Pergaud.

L’objet

Haute de 28 centimètres et large de 40 centimètres, pour 70 centimètres de profondeur, cette malle en bois recelait notamment les effets personnels suivants : une musette, une ceinture, une sacoche en cuir, des bandes molletières, un pantalon, deux chemises de flanelle, deux petits sachets de camphre, un mouchoir brodé à ses initiales, une paire d’espadrilles, une paire de chaussures de ville (qui sont celles qu’il avait achetées pour aller recevoir son prix Goncourt), deux calots, un cache-nez, deux passe-montagnes, trois paires de chaussettes, un couteau à plusieurs lames, des crayons, dont un avec un porte-crayon, une pipe, des couverts, deux gobelets, un sifflet, une pipette, un éclat d’obus.

Pipe Pergaud

Chaussures Pergaud

Mouchoir LP

Il est à noter que le carnet de guerre de Louis Pergaud, mentionné dans la lettre de Delphine Pergaud du 19 juillet 1915, manquait à cette cantine au moment où elle fut cédée au Mémorial : en effet, le couple n’ayant pas eu d’héritier direct, sa veuve avait décidé de donner le carnet à la bibliothèque Doucet de Paris.

Crayon Pergaud

Cagoule Pergaud

Cet objet est à découvrir…
…au Mémorial de Verdun
1 avenue du Corps Européen
55100 Fleury-devant-Douaumont
Tél : 03 29 84 35 34
Web : www.memorialdeverdun.fr

Ne ratez pas …
…Dans la rubrique RESSOURCES, l’article sur les trois films de La guerre des boutons.
Cliquez ici pour y accéder

… Dans la rubrique AGENDA, l’article sur le festival littéraire « Le printemps du Grand Meaulnes ».
Cliquez ici pour y accéder

En savoir plus…
…. Sur l’association Les Amis de Louis Pergaud : http://pergaudlouis.free.fr.
Merci à Bernard Piccoli, de l’association, pour les informations fournies au sujet de cette malle.

Rubrique écrite par Juliette ROY-PREVOT

Avril 2011 Juin 2011

Vierge de la résignation

Objet

du

Mois

Cantine du Docteur Maillard 

Vierge de
la Résignation
 Cantine du
Docteur Maillard

Crédit Photo : Louis Pergaud - © http://pergaudlouis.free.fr
Malle et accessoires - © Mémorial de Verdun

 

Ressources

Les oubliés de la mémoire
25/04/2019 Les oubliés de la mémoire

livre, Jean-Claude Auriol, les oubliés de la mémoire,

Lire la suite...
Feuilles de chêne
09/05/2019 Feuilles de chêne

Artisanat des tranchées, feuilles de chêne, souvenir, Grande Guerre

Lire la suite...
Les vitraux de George Desvallières
02/05/2019 Les vitraux de George Desvallières

George Desvallières, ossuaire de Douaumont

Lire la suite...
Web documentaire Clemenceau
08/04/2019 Web documentaire Clemenceau

Web-documentaire

Lire la suite...