Focus

Image Tableau d’André Lagrange

01/10/2011Objet du Mois - Octobre 2011 - Tableau d’André Lagrange sur la reprise du fort de Douaumont le 24 octobre 1916

Objet du Mois - Octobre 2011

Tableau d’André Lagrange sur la reprise du fort de Douaumont le 24 octobre 1916

Peintre, décorateur et illustrateur, André Lagrange (1889-1958) fut élève du peintre académique Fernand-Anne Piestre, dit Fernand Cormon (1845 –1924), qui est notamment l’auteur du décor des casinos de Trouville, Cannes, Deauville et Pau. Avec René-Georges Gautier, dessinateur, illustrateur et peintre, il fut membre du Comité de l’Association des peintres et sculpteurs anciens combattants, constituée à Paris, en 1931.

Grâce à la petite plaque en aluminium accrochée en bas à gauche du tableau, nous connaissons le généreux donateur de cette œuvre : il s’agit d’un ancien gardien du fort de Douaumont, Monsieur L. Olivier, qui l’offrit afin qu’elle y soit exposée. Monsieur Olivier, qui fut gardien du fort de Douaumont de 1930 à 1970, était un ancien combattant de 14-18 et précisément du RICM (Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc), dont les hommes reprirent le fort de Douaumont le 24 octobre 1916.

Plaque Aluminium

Ce tableau est une huile sur toile d’une dimension de 2 mètres de long sur 1 mètre de haut. Il fut exposé dans la chapelle du fort de Douaumont durant des décennies, avant que l’humidité ambiante ne mette en péril sa conservation. L’œuvre a donc été rapatriée au sein du Centre Mondial de la Paix.

Tableau - Vue de droite

Une mise en lumière du rôle du RICM dans la reprise du fort

Le rôle central est occupé par un soldat du RICM, dont on reconnaît l’uniforme kaki. Par ailleurs, à y regarder de plus près, on distingue une encre de marine sur le col de son uniforme, qui confirme l’appartenance de ce soldat au RICM.

Zoom du tableau

Ce régiment, créé à Rabat au Maroc au début du mois d'août 1914 sous l'appellation de 1er Régiment Mixte d'Infanterie Coloniale, devint en décembre 1914 le 1er Régiment de Marche d'Infanterie Coloniale. Le RICM, Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc fut officiellement créé le 9 juin 1915. Quatre années durant, il livra des combats qui firent de son emblème le plus décoré de l'armée française. Le 24 octobre 1916, il écrivit l'une des pages les plus glorieuses de son histoire lors de la prise du fort de Douaumont : aujourd’hui encore, l’insigne du RICM (devenu Régiment d'Infanterie - Chars de Marine) porte l’inscription « Douaumont 1916 ».

Insigne RICM

La palette de couleurs, assez pâle, permet une mise en valeur évidente du combattant du RICM dont l’uniforme est foncé. En outre, la taille du personnage est imposante au regard des autres éléments de la toile.

Une scène symbolique

La scène représente la reprise du fort de Douaumont par l’armée française, qu’incarnent à la fois le soldat en uniforme bleu horizon et le soldat des troupes coloniales. Les soldats allemands, retranchés dans le fort depuis le 25 février 1916, sont représentés par ce corps face contre terre (à droite du combattant du RICM), dont on reconnaît la nationalité grâce aux bottes et au casque d’acier si caractéristique, le Stahlhelm. La mort touche également les soldats français, comme l’indique ce crâne coiffé d’un casque Adrian à droite de la toile.

La proximité de l’objectif incarné par le fort en arrière-plan rappelle que la bataille de Verdun s’est déroulée sur un espace extrêmement restreint, où les combats au corps à corps n’étaient pas rares, mais aussi totalement bouleversé par les bombardements, au point d’annihiler tout système de retranchement en dehors des ouvrages fortifiés. Les soldats occupent un trou, pas une tranchée.

Cet épisode de la bataille de Verdun eut une portée symbolique forte. Il annonçait pour ainsi dire le début de la fin d’un duel titanesque marqué par la prise puis la reprise des hauts-lieux de cette bataille d’usure. Le 2 novembre, c’est le fort de Vaux qui serait repris par les troupes françaises. A la mi-décembre 1916, le terrain conquis par l’armée allemande depuis le début de la bataille en février était quasiment repris dans son intégralité.

Rubrique écrite par Juliette ROY-PREVOT,
Responsable de projets à la Mission Histoire

Septembre 2011  Novembre 2011

Etiquettes US

Objet

du

Mois

Décorations de Verdun

 Etiquettes des
tombes provisoires
américaines
 Décorations de
la ville de Verdun

Crédit Photo : © Mission Histoire

 

Ressources

MOOC du Mémorial
03/04/2020 MOOC du Mémorial

Cours en ligne

Lire la suite...
Géologie et Grande Guerre
09/04/2020 Géologie et Grande Guerre

Géologie

Lire la suite...
Avènement d'une culture visuelle de guerre
30/09/2019 Avènement d'une culture visuelle de guerre

Livre

Lire la suite...
Le carnet de poilu du soldat Louis Limousin
06/09/2019 Le carnet de poilu du soldat Louis Limousin

Carnet de poilu

Lire la suite...