Focus

Image Rosa Luxemburg

10/09/2013Rosa Luxemburg, « l’internationaliste révolutionnaire »

Biographie du Mois - Septembre 2013 

Rosa Luxemburg, « l’internationaliste révolutionnaire » 

Rosa Luxemburg« Quiconque se prononce en faveur de la voie des réformes légales, au lieu et à l’encontre de la conquête du pouvoir politique et de la révolution sociale, ne choisit pas en réalité une voie plus tranquille, plus sûre et plus lente, conduisant au même but, mais un but différent, à savoir, au lieu de l’instauration d’une société nouvelle, des modifications purement superficielles de l’ancienne société… ».

Rosa Luxemburg

I) 1871-1889 : une globetrotteuse des milieux politiques

Rosa Luxemburg, issue d’une famille juive aisée, naît le 5 mars 1871 à Zamosc, dans l’actuelle Pologne, alors territoire de l’Empire tsariste. Elle sort brillante élève du lycée de Varsovie, en juin 1887. Parallèlement elle se dote d’une conscience politique et rejoint un groupe socialiste clandestin. Deux ans plus tard, le risque d’une arrestation la pousse à poursuivre ses études en territoire helvétique où elle se lie au milieu socialiste local très actif. A la fin de l’année 1890, Rosa Luxemburg débute une liaison amoureuse avec l’agitateur Leo Jogiches. En 1893, elle prend part à la création du parti : Social Démocratie du Royaume de Pologne. Ce parti ne défend pas l’idée de la souveraineté polonaise à travers l’indépendance du pays. Rosa Luxemburg, internationaliste convaincue, s’oppose à la division des ouvriers en nation. Habile écrivaine, elle officie en tant que rédactrice en chef du journal du parti, La Cause ouvrière. L’organisation implantée en Pologne est démantelée par la police politique tsariste en 1896. Conformément au souhait de Léo Jogiches, Rosa gagne l’Allemagne en 1899 pour faciliter les relations avec le Parti social-démocrate allemand. Elle obtient la nationalité allemande par le biais d’un mariage blanc. En quelques mois, elle démontre ses capacités qui lui permettent d’accéder à la sphère dirigeante. Elle se distingue par son talent à défendre la ligne révolutionnaire de la social-démocratie allemande.

Rosa Luxemburg en 1907

Rosa Luxemburg haranguant la foule à Stuttgart en 1907

Simultanément à ses activités en Allemagne, Rosa Luxemburg accède à de hautes responsabilités au sein du mouvement de l’Internationale. Elle devient membre du Bureau socialiste international en 1903. Dans la structure, elle se fait force de proposition et n’hésite pas à tenir tête à Lénine. A la force des armes, elle oppose la persuasion qui doit être l’unique moyen de gagner les esprits de la classe populaire. Toutefois, et de manière quelque peu contradictoire, elle n’hésite pas à prôner la rébellion de la classe prolétaire en cas de guerre dans le but de précipiter le système capitaliste vers sa chute. A partir de 1910, elle se brouille avec la direction de la social-démocratie allemande, et notamment Karl Kaustky. En janvier 1913, elle publie L’Accumulation du capital qui reste l’ouvrage incontournable pour saisir sa pensée politique.

II) 1914-1918 : Rosa rejetée dans l’ombre d’une cellule sur fond d’échec de l’internationalisme

Lorsque la guerre éclate en août 1914, Rosa Luxemburg tente de dresser la social-démocratie allemande contre les volontés belliqueuses des nations. Les députés socialistes du Reichstag ne sont cependant pas convaincus par ses arguments et votent les crédits de guerre. En réponse, elle est co-fondatrice, notamment avec Karl Liebknecht et Leo Jogiches, du futur Spartakusbund. Depuis 1907, Rosa Luxemburg a effectué plusieurs séjours en prison pour troubles à l’ordre publique. En février 1915, elle est à nouveau incarcérée après un appel à la désobéissance. De sa cellule elle continue de publier des articles enflammés dans Les Lettres de Spartakus, diffusées à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires. Elle salue la révolution bolchévique mais déplore rapidement la confiscation du pouvoir des mains des soviets, représentatifs selon elle des masses ouvrières et paysannes.

III) 1918-1919 : A deux doigts de concrétiser ses idées…

Consécutivement à la révolution qui traverse l’Allemagne, Rosa Luxemburg bénéficie de l’amnistie politique du 6 novembre 1918. A Berlin, elle se lance dans la bataille politique à l’aide d’un nouveau journal, Die Rote Fahne (le drapeau rouge). Elle engage le prolétariat allemand à se constituer en « République des conseils » s’appuyant sur les soviets d’ouvriers et de soldats ayant vu le jour dans les quatre coins de l’Allemagne. Cependant, contrairement aux espoirs des Spartakistes, les conseils eux-mêmes, lors de leur congrès du 16 décembre 1918, décident de transmettre la légitimité du pouvoir à une assemblée constituante élue démocratiquement.

Berlin 1919

Barricades d’ouvriers et de soldats à Berlin en 1919

Dépassant cet échec, Rosa Luxemburg et ses camarades s’investissent dans la constitution du KPD, le Parti communiste allemand. Mise en minorité elle ne peut imposer la participation du nouveau parti aux élections. Dans les premiers jours de janvier, des ouvriers tentent un soulèvement pour renverser le gouvernement. Immédiatement Karl Liebknecht se joint au mouvement et le KPD forme un comité révolutionnaire dans la nuit du 5 au 6 janvier 1919. Néanmoins, s’appuyant sur les corps francs, le ministre de la guerre Gustav Noske réprime la rébellion au cours de ce qui reste dans l’Histoire sous le nom de « semaine sanglante de Berlin » (du 6 au 15 janvier 1919). Rosa Luxemburg, qui a soutenu le mouvement révolutionnaire par ses articles, est interpellée à son domicile le 15 janvier 1919. Exécutée d’une balle dans la tête, son cadavre est jeté dans le Landwehrkanal.

Par Jean-Bernard LAHAUSSE et Romain SERTELET

Juillet/
Août 2013 
 Octobre 2013

Miss Gray

Biographie

du

Mois

Alexeï Broussilov

Horace Gray Alexeï Broussilov

Crédit photo : © Bundesarchiv

 

Ressources

Good bye Cleveland, Hello France
11/09/2017 Good bye Cleveland, Hello France

Film

Lire la suite...
La Légion Etrangère au combat 1914-1918
09/09/2017 La Légion Etrangère au combat 1914-1918

Livre

Lire la suite...
Milec, le soldat inconnu
17/08/2017 Milec, le soldat inconnu

Livre

Lire la suite...
Chemin de mémoire des troupes d’outre-mer
09/09/2016 Chemin de mémoire des troupes d’outre-mer

Chemin de mémoire

Lire la suite...