Focus

Image San Martino Del Carso

17/12/2012San Martino Del Carso - Poème de Giuseppe Ungaretti

Discours du Mois – Décembre 2012/Janvier 2013

San Martino Del Carso - Poème de Giuseppe Ungaretti

Giuseppe UngarettiNé le 8 février 1888 à Alexandrie en Egypte, Giuseppe Ungaretti voit son père travailler à la construction du Canal de Suez. Ayant étudié à la Sorbonne, il s’installe en 1912 à Paris où il côtoie notamment Apollinaire, Breton ou Picasso. Rentré en Italie en 1914, il est partisan de l’intervention de son pays au côté de la Triple Entente au début de la Guerre.

Il s'établit à Milan puis s’enrôle pour la guerre. Simple soldat, il combat principalement sur le Carso, en Vénétie Julienne, puis, en avril 1918, en France dans la Champagne. Sa brigade, la Brigade Brescia, est décorée à deux reprises de la Médaille d'Argent de la Valeur Militaire. De ses années de guerre, Ungaretti publie de nombreux recueils de poèmes.

En 1918, de retour en France, il épouse Jeanne Dupaix. En 1921, il rejoint Milan où il poursuit sa carrière qui l'amène à être l'un des plus grands poètes italiens.

En 1936 il part pour le Brésil où il tient jusqu'en 1942 la chaire de langue et de littérature italienne, à l'université de São Paulo. De retour en Italie, il devient professeur à l’Université de Rome et ce jusqu’en 1958.

Exposition Giuseppe UngarettiConsidéré comme l’un des fondateurs et membre éminent de l’école hermétique italienne, il meurt le 2 juin 1970 à Milan. Il laisse derrière lui de nombreux poèmes où il livre sa vision sur l’humanité et les douleurs qu’il a traversées au cours de son existence.

Une exposition, du 25 février au 23 septembre 2011 au Centre Mondial de la Paix, lui a même été consacrée.

Un des poèmes de Giuseppe Ungaretti aborde son engagement sur le front du Carso en 1916 :

« San Martino Del Carso

De ces maisons
il n’est resté
que quelques
moignons de murs

De tant d’hommes
selon mon cœur
il n’est pas même
autant resté

Mais dans le cœur
aucune croix ne manque

C’est mon cœur
le pays le plus ravagé

Valloncello dell’Albero Isolato, 27 août 1916 »

Par Jean-Bernard LAHAUSSE et Romain SERTELET

Novembre 2012 Février 2013

André Maginot, le 10 novembre 1920, à l’occasion de la cérémonie du choix du Soldat Inconnu

Discours

du

Mois

Emile Driant

André Maginot
10 novembre 1920
 Emile Driant
22 août 1915 
Verdun Verdun

Crédit Photos : Giuseppe Ungaretti - © Wikipédia
Exposition "Ecrire l'incommunicable" - © Centre Mondial de la Paix

 

Ressources

MOOC du Mémorial
03/04/2020 MOOC du Mémorial

Cours en ligne

Lire la suite...
Géologie et Grande Guerre
09/04/2020 Géologie et Grande Guerre

Géologie

Lire la suite...
Avènement d'une culture visuelle de guerre
30/09/2019 Avènement d'une culture visuelle de guerre

Livre

Lire la suite...
Le carnet de poilu du soldat Louis Limousin
06/09/2019 Le carnet de poilu du soldat Louis Limousin

Carnet de poilu

Lire la suite...