Lieux et visites

Image Le Poilu’s Music Hall

09/04/2013Le Poilu’s Music Hall

Site du Mois – Avril 2013

Le Poilu’s Music Hall

« Le moral du soldat, c’est sa bonne humeur. » C’est sur ces mots que le général Cordonnier, commandant le 8ème Corps d’Armée entre 1914 et 1916, eut l’idée de créer un lieu de repos et de divertissement pour les soldats fatigués et blessés afin de maintenir le moral des troupes.

Scène du Poilu’s Music Hall de Commercy

Scène du Poilu’s Music Hall de Commercy

Un lieu de repos pour les soldats fatigués et blessés

Dès le début de la guerre, le général Victor Cordonnier, commandant le 8ème Corps d’Armée, est soucieux du moral de ses troupes engagées dans la défense du sol meusien.

Général CordonnierIl décide d’occuper les loisirs des soldats en les divertissant pour les arracher de la tyrannie quotidienne qu’ils endurent au front.

Le général Cordonnier (au milieu) en discussion avec le sous-préfet et le sénateur de la Meuse

Le général Cordonnier, aidé par le docteur Pierre Louis Rehm, organise dès décembre 1914, un premier concert-cinéma pour les soldats du front en repos à Commercy, à 10 kilomètres des lignes.

Ils s’attèlent ensuite à mettre en place chaque semaine des représentations de spectacles gratuits, de concerts, de numéros d’acrobaties et de divertissement.

Situé non loin du secteur d’Apremont où les combats sont très sanglants, Commercy accueille quatre hôpitaux où de nombreux blessés affluent. Devant le succès de ces spectacles, la ville commercienne voit son vélodrome rebaptisé Poilu’s Park, évoquant ainsi le célèbre parc d’attraction « Luna Park » de la Porte Maillot ouvert en 1909.

Du Poilu’s Park au Poilu’s Music Hall

Dès lors, le vélodrome accueille des courses cyclistes ainsi que des matchs de boxe avec des sportifs reconnus, des tournois d’épée, des représentations de gymnastique ou encore des attractions foraines. Le Poilu’s Park voit également des parties internationales de football et de rugby mettant aux prises poilus et tommies et où sonne également la musique militaire.

Poliu's Park

Entrée du Poilu’s Park

Ce vélodrome aménagé est aussi un lieu où les poilus peuvent admirer des artistes reconnus qui enlèvent leurs uniformes boueux et reprennent leurs costumes professionnels. Certains « poilus amateurs » deviennent le temps d’un spectacle des « stars improvisées ». Des sports originaux et comiques sont également organisés, tels la boxe à l’aveuglette (les engagés ont les yeux bandés), la pêche aux cigares, la course en sac ou encore le lancer de calendriers (discipline rappelant les combats avec des grenades artisanales employées en 1914), et permettent aux soldats de se distraire à l’arrière du front.

Sous l’impulsion de Cordonnier et de Rehm, des concours d’objets fabriqués sont créés et des services de douches sont ouverts aux poilus. Ce Poilu’s Park devient réputé et son attractivité est relayée tant dans la presse nationale (L’Illustration, Sporting, …) qu’internationale ainsi que dans les journaux de tranchées que le général Cordonnier plébiscite et qualifie de « journaux comiques ».

Devant ce succès, l’hiver 1915 voit l’ouverture d’un Poilu’s Music Hall et d’un Poilu’s Cinéma Pathé.

Le Poilu’s Music Hall : une scène grandeur nature à quelques kilomètres du front

Place de l'hôtel de ville

Place de l’Hôtel de Ville, avec sur la gauche le marché couvert (détruit depuis) qui a abrité le Poilu’s Music Hall

A l’hiver 1915, le docteur Rehm monte une véritable salle de spectacle : le Poilu’s Music Hall. Le marché couvert de Commercy est choisi pour accueillir la scène de spectacle. On appelle également un décorateur de Paris pour la mise en place et l’agencement du Poilu’s Music Hall.

MistinguettUne scène, digne d’un opéra, avec rampes électriques, herses, trappes, fosses d’orchestre, coulisses et loges, prend place devant 2.500 fauteuils où les soldats pourront s’installer confortablement pour assister au spectacle gratuit.

Affiche de Daniel de Losques représentant Mistinguett (avant 1915)

Une buvette, où boissons, beignets et gourmandises peu onéreux, est également créée dans la salle de spectacle commercienne.

De Sarah Bernhardt à Mistinguett, toutes les stars de l’époque sont conviées à se produire sur la scène de Commercy. Des musiciens-soldats, tel le trio Durosoir-Maréchal-Caplet, se retrouvent également sur scène entre deux montées au front.

Place du marché

Place du Marché à Commercy

La création du Poilu’s Park et de son Poilu’s Music Hall marque les esprits et sera copiée tout au long de la Grande Guerre dans d’autres secteurs du front.

Par Jean-Bernard LAHAUSSE et Romain SERTELET

Sources :

Journal « L’Illustration », 8 avril 1916, n°3814, page 356, Comment on entretient le moral d’un corps d’armée
Exposition « Commercy, terre militaire de 1766 à nos jours » par la ville de Commercy
Nicolas Meaux-Marc Combier, Regard de soldat - La Grande Guerre vu par l’artilleur Jean Combier, Acropole, 2005, 208 pages

Pour aller plus loin sur le Poilu’s Park : http://jmpicquart.pagesperso-orange.fr/LoisirsPoilus.htm

Revue de presse :

Est Républicain du 13 novembre 2013 : "Un parc dévolu aux poilus"
Est Républicain du 13 novembre 2013 : "Le « Poilu’s Park » redécouvert"

Mars 2013 Mai 2013

Hattonchâtel

Lieu

du

Mois

Fleury-devant-Douaumont

Hattonchâtel Fleury-devant-
Douaumont 
Saillant de Saint-
Mihiel
 Champ de bataille
de Verdun 

Crédits Photos : Scène du Poilu’s Music Hall - © DR
Le général Cordonnier (au milieu) en discussion avec le sous-préfet et le sénateur de la Meuse -
http://jmpicquart.pagesperso-orange.fr/LoisirsPoilus.htm
Entrée du Poilu’s Park - © DR
Place de l’Hôtel de Ville - © DR
Mistinguett - © BNF Gallica
Place du Marché - © DR

 

Lieux et visites

Willkommen in Fort Douaumont
21/03/2013 Willkommen in Fort Douaumont

Dauer des Besuches : etwa 45 Minuten.

Lire la suite...
Welcome to Fort Douaumont
21/01/2020 Welcome to Fort Douaumont

Duration : 45 minutes.

Lire la suite...
Welcome to Fort Vaux
21/01/2020 Welcome to Fort Vaux

Visite

Lire la suite...
Les Forts de Douaumont et de Vaux
21/01/2020 Les Forts de Douaumont et de Vaux

Tarifs et horaires d'ouverture

Lire la suite...